Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite


Voleurs de trésor



Insolite
 
Ils ont découvert un trésor et cru bon de le garder pour eux: trois ouvriers seront jugés en France pour avoir volé 900.000 euros en pièces anciennes et lingots d'or dans une maison qu'ils rénovaient.
Les trois jeunes hommes ont avoué avoir subtilisé l'or, découvert de manière fortuite en 2011, a relaté lundi devant la presse la procureure de la République d'Evreux (nord-ouest), Dominique Laurens.
Seize lingots d'or d'un kg chacun et 600 pièces de 20 dollars américains des années 1920, pesant chacune 33 grammes, en or elles aussi: les ouvriers subtilisent le magot sans en avertir, comme la loi l'exige, l'Etat et le propriétaire de la maison.
"Les pièces étaient dans des bocaux, les lingots dans des sacs, enterrés dans la terre battue de la grange qu'on voulait transformer en cuisine", racontent Thibaut et Isabelle Beauté, propriétaires malheureux du butin dont la provenance reste un mystère, dans leur belle maison du XVIIIe siècle à Notre-Dame-de-L'Isle. 
Les voleurs étaient "des employés d'une petite entreprise du secteur qui avait bonne réputation", se souvient Mme Beauté.
Les ouvriers se sont partagé le magot avant de revendre lingots et pièces à un numismate pour une valeur estimée par le parquet à 900.000 euros, parfois à l'aide de fausses factures.
Mais les ouvriers n'avaient pas prévu que les sommes perçues, incompatibles avec leurs salaires, les trahiraient. Soupçonnant des malversations sur le compte d'un des trois hommes, un banquier alerte la cellule anti blanchiment du ministère des Finances, qui saisit la justice.
Les enquêteurs confisquent plus de 450.000 euros - comptes bancaires, assurance vie, voitures... - aux trois ouvriers, et 265.000 euros au numismate, dont sa collection de pièces d'or estimée à 150.000 euros.
Les quatre hommes ont rendez-vous le 5 décembre devant le tribunal correctionnel d'Evreux. Les ouvriers, qui devront répondre de "vol en réunion", encourent cinq ans de prison. Le numismate, poursuivi pour "blanchiment", risque 10 ans de prison et 750.000 euros d'amende. Il nie les faits qui lui sont reprochés.
Les trois voleurs auraient été plus avisés de signaler leur trouvaille, souligne le parquet. Dans un tel cas de figure, la loi attribue en effet la moitié du butin à celui qui l'a découvert et l'autre moitié au propriétaire du terrain, sans compter les droits à verser à l'Etat.
M. et Mme Beauté comptent désormais sur une audience au civil pour pouvoir récupérer une partie des sommes qui auraient dû leur revenir.
 

Libé
Jeudi 21 Août 2014

Lu 23 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs