Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Siège
 
Les écoutes téléphoniques et la surveillance des communications sur Internet sont la spécialité de l'Agence de sécurité nationale (NSA), mais il semble que les espions américains ont également un intérêt particulier pour les sièges auto destinés aux enfants.
La NSA a en effet déposé un brevet en 1993 pour un siège enfants qui n'est pas sans rappeler un modèle proposé de nos jours par Volvo ou Chrysler, selon le magazine Foreign Policy mercredi.
"Les bénéfices pour la sécurité nationale de ce siège ne sont pas expliqués dans le brevet", s'amuse Foreign Policy sur son site Internet.
Au total, la NSA, qui est au centre du scandale des écoutes révélé l'année passée par l'ancien consultant Edward Snowden, a déposé 270 brevets depuis 1979.
Certains sont tout à fait en ligne avec l'activité de la NSA, comme des brevets sur des méthodes de cryptage de données ou sur des analyses vocales. Il y a aussi un brevet qui permettrait aux agents de l'Agence de sécurité de savoir si la carte Sim d'un téléphone portable a été remplacée ou retirée. Mais d'autres brevets ont un intérêt plus limité pour la sécurité nationale.
"Cela fait partie des pratiques de la NSA de déposer des brevets pour des inventions", s'est contenté de noter un porte-parole de la NSA.
 
Voyageur
 
Des dizaines d'Australiens ont uni leurs forces pour faire basculer un train et dégager un voyageur dont la jambe était coincée entre le quai et la rame.
L'homme s'apprêtait à monter dans une voiture du train lorsque son pied a glissé dans l'interstice de 5 centimètres séparant le quai du train, dans une station de Perth (ouest).
Les images spectaculaires de l'incident capturées par les caméras de la station ont fait le tour du monde.
Les passagers ont d'abord reçu la consigne de se rassembler du côté du train opposé au quai pour faire poids, a expliqué un voyageur prénommé Nic, cité par le journal The west Australian.
La manoeuvre ayant échoué, le personnel leur a demandé de descendre du train et de se répartir le long des voitures en vue de les pousser.
Comme un seul homme, les passagers se sont exécutés et l'imposant boyau d'acier et de verre a fini par s'incliner.
"C'est la première fois que nous voyons cela", a réagi une porte-parole de la régie de transports TransPerth, Claire Krol, interrogée par l'AFP. "C'est un exemple concret d'entraide (...) et je crois qu'on peut parler de pouvoir des masses", s'est-elle félicitée.
Libéré au bout d'une dizaine de minutes, le malheureux passager a été soigné sur place par des secouristes avant de continuer son voyage par ses propres moyens.
 

Libé
Lundi 18 Août 2014

Lu 11 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs