Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Défis dangereux
 
Plusieurs jeunes ont été blessés ces derniers jours en participant à des défis particulièrement dangereux diffusés par le biais d'Internet consistant à se faire asperger d'eau glacée ou à se mettre le feu, au sens propre.
Les médias américains rapportaient ainsi vendredi le cas d'un adolescent brûlé au deuxième degré après s'être aspergé d'alcool et s'être lui-même mis le feu pour répondre au défi "fire challenge", dont les vidéos sont diffusées sur Youtube et Facebook.
"Les humains deviennent-ils plus stupides ou c'est juste ma perception?", s'interrogeait un internaute sur Twitter.
"Tu dois vraiment être un crétin pour t'enflammer uniquement pour cinq minutes de gloire sur Internet", estimait un second.
D'autres estimaient avec humour qu'il s'agissait peut-être d'un nouveau processus de sélection naturelle à l'âge d'Internet.
Plus tôt cette semaine, en Allemagne, les médias avaient déjà rapporté qu'un jeune homme avait été tué et cinq autres blessés dans le cadre d'un autre défi idiot appelé "challenge de l'eau glacée".
Les victimes se tenaient visiblement sous une pelleteuse qui portait un grand bac d'eau glacée censé se déverser sur les participants du défi. Mais la pelleteuse a basculé et s'est renversée sur les adolescents.
Ce type de défis s'est répandu ces derniers jours sur Facebook, où des utilisateurs mettent au défi leurs amis de se faire arroser ou de plonger dans de l'eau glacée. Ceux qui ne réussissent pas le défi rapidement sont appelés à donner de l'argent à des oeuvres de charité.
 

 
Triche aux examens
 
L'Ouzbékistan a suspendu vendredi son réseau internet mobile ainsi que l'envoi de SMS et de MMS pour l'ensemble de sa population, afin d'empêcher toute triche aux examens d'entrée aux universités.
Les deux plus importants opérateurs mobiles du pays ont évoqué dans des communiqués "des travaux de maintenance urgents sur les réseaux de télécommunication" de 08H30 à 13H30 locales.  Pendant cette tranche horaire, qui correspond au début et à la fin des examens d'entrée aux universités ouzbèkes, leurs abonnés ne pourront ni accéder à Internet sur leur téléphone, ni envoyer des SMS ou des MMS. Seul le service d'appels vocaux sera maintenu.
Selon les médias locaux, les autorités ont pris d'importantes mesures antitriche pour cette session d'examens dont celle de bloquer partiellement le réseau mobile et de mener des fouilles dans les écoles afin de lutter contre les "minitéléphones", que les élèves ouzbeks cachent dans leurs chaussures.


Mercredi 13 Août 2014

Lu 18 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs