Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Zoo
 
Les dirigeants d'un zoo japonais ont transformé leurs lions, tigres et ours en créateurs de mode: ils les ont laissé se faire les dents et les griffes sur du denim, résultat des jeans au "look destroy" du meilleur effet. 
Les créations de ces stylistes d'un genre un peu particulier sont actuellement exposées par le zoo, au nord de Tokyo, sous la marque, ou plutôt la griffe "Zoo Jeans". 
"On avait enveloppé des vieux pneus et divers objets avec ce tissu, ensuite on a jeté tout ça dans les enclos, et les animaux ont sauté dessus", raconte le directeur du zoo Nobutaka Namae, un peu surpris de la résistance de cette toile au vu du traitement infligé par ses pensionnaires. 
"Ce dénim était plus solide qu'on pensait et finalement il a été artistiquement détruit".
Les bouts de tissus copieusement lacérés à coups de dents et de griffes ont ensuite été récupérés et utilisés pour fabriquer deux jeans. 
"Oeuvre" des lions et des tigres, ces deux pantalons ont été mis aux enchères sur Internet et le produit de la vente sera reversé au zoo et à l'organisme international de protection des animaux WWF.
Lundi dernier, le jean "créé" par le tigre avait atteint 121.000 yens (875 euros).
 
 

Insolite
Film
 
L'artiste suédois Anders Weberg est en train de tourner le film le plus long dans l'histoire, d'une durée prévue de 720 heures.
Profondément touché par le décès récent de son fils, Weberg (46 ans) a déjà réalisé 300 films dans le passé et s'apprête ainsi à signer sa dernière œuvre.
"J'ai toujours été intéressé par le temps", souligne Weberg dans une interview accordée au site d'information The Local, rappelant qu'il a déjà réalisé un film de neuf heures.
Son nouveau film "Ambiance" est "un voyage surréaliste et onirique", souligne-t-il.
Weberg a déjà tourné 280 heures de son nouveau film, qui devrait être sorti en 2020, et dont la durée atteindra 720 heures (30 jours).
Le réalisateur a publié récemment la bande-annonce de son film, qui dure 72 minutes.
"Mon fils André était un toxicomane, et il est mort en janvier dernier à l'âge de 21 ans", souligne le Suédois, expliquant que la réalisation du film l'aide à faire le deuil de son fils.
"Quand je pense à mon fils, je ne pense pas à ce que nous avons fait ensemble dans le passé, mais à ce que nous ne pourrons jamais faire ensemble dans l'avenir", a déclaré Weberg. 
L'artiste vit dans une région rurale du sud de la Suède dans une petite ferme avec sa femme et ses deux enfants.

Mercredi 23 Juillet 2014

Lu 152 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs