Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Mariage
 
En organisant leur mariage au bord de la plage de Palm Cove, située dans la ville de Cairns, sur la côte Est de l’Australie, Aaron Easterbrook et Jo-Anne Webster ne s’attendaient certainement pas à cela. Pour son grand jour, ce couple australien s’est cependant fait quelque peu voler la vedette par les garçons d’honneur, Dougal Grey, Clayton Deane. Ces derniers n’ont ainsi pas hésité à interrompre la traditionnelle séance photo, à se déshabiller, puis à se jeter à l’eau pour aller aider un pêcheur dont le bateau venait de chavirer sous leurs yeux. Selon la mariée, interrogée par le Cairns Post, c’est le caméraman du mariage qui a attiré l’attention des convives sur le bateau de pêche en mauvaise posture sur la mer, à quelques encablures de la plage. Les deux garçons d’honneur ont alors pris les choses en main. Après avoir rapidement tombé le costume, ils ont couru à l’eau et ont rejoint à la nage le pêcheur en détresse. «Ils ont aidé le gars, puis ils sont retournés chercher le bateau et le moteur hors-bord, et toutes les autres choses qui étaient sur le bateau, comme le bidon d’essence et la boîte à accessoires de pêche», explique celle qui s’appelle désormais Jo-Anne Easterbrook. Après ce sauvetage réussi, les deux hommes ont repris le cours de la cérémonie, posant, en slip, pour une photo de mariage forcément improbable. Le caméraman comme les photographes présents n’ont en tout cas pas perdu une miette de ce moment aussi inattendu qu’insolite. Le pêcheur, de son côté, avait de quoi avoir le sourire.
 «Il n’est pas resté dans l’eau très longtemps, il était toujours à la surface et conscient, précise la mariée. Je pense qu’il était un peu sous le choc... épuisé mais reconnaissant«.

Insolite
Arrestation
 
Un Japonais de 27 ans a été arrêté récemment dans la banlieue de Tokyo pour avoir fabriqué chez lui avec une imprimante tridimensionnelle (3D) plusieurs pistolets capables de tirer, selon les images diffusées par la chaîne publique NHK. Yoshitomo Imura, employé d’une université, a reconnu les faits mais assuré qu’il ignorait que ses agissements étaient hors la loi. L’intéressé, qui réside à Kawasaki (à côté de Tokyo), avait posté il y a quelque temps sur Internet une vidéo montrant les armes créées avec son imprimante 3D, ce qui a mis la puce à l’oreille de la police. D’après les services de sécurité cités par la NHK, ont été trouvés chez lui 5 pistolets fabriqués ainsi, dont 2 ayant des capacités de tir. En revanche, aucune balle n’a été découverte. Les imprimantes 3D sont des objets un peu plus imposants que des imprimantes traditionnelles et qui permettent de créer des objets en relief par superposition de fines couches de matières plastiques ou autres fondues, à partir de données créées sur ordinateur. 
Des modèles grand public sont désormais en vente au Japon à partir de 450 euros environ. C’est la première fois qu’un Japonais est arrêté pour ce motif, a souligné la chaîne NHK.
 

Mercredi 14 Mai 2014

Lu 113 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs