Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Nombril
 
Son nombril explose en plein vol, elle obtient 24.000 euros de compensation. Après l’opération visant à réparer son ventre suite à une grosse perte de poids, le nombril de Patricia Jackson explose en avion. 
L’histoire de cette anglaise de 68 ans n’est pas banale. En 2011, alors qu’elle subit une opération de reconstruction pour son ventre après un régime, elle se réveille sans nombril. Le chirurgien lui assure alors qu’il n’y avait pas assez de peau pour lui en recréer un et qu’il a dû recoudre ainsi.
La mésaventure aurait pu s’arrêter ici, mais il s’avère en fait que son nombril s’est fait recoudre à l’intérieur de son ventre, provoquant une infection. Alors que Patricia Jackson prend tranquillement l’avion, son nombril explose littéralement pendant le vol qui la ramène de vacances. Alertés par l’odeur atroce que dégageait la plaie, les passagers se sont largement plaints à l’équipage. Quant à elle, la victime s’est vue transférée à l’hôpital dès l’atterrissage de l’avion. 
Aujourd’hui, Patricia a reçu 24.000 euros de compensation de la part de son chirurgien peu scrupuleux qui l’a laissée vivre avec une bombe à retardement à la place du nombril. 
Cette anglaise espère que la médiatisation de son histoire évitera que ce genre de problème se reproduise. «Avec mon affaire, on a sensibilisé le public, et on peut espérer changer les soins apportés aux patients à l’avenir» conclue Patricia Jackson à propos de sa mésaventure.

 
 
Carcasse
 
La carcasse d’un cachalot échoué sur les rives de l’île canadienne de Terre-Neuve a été mise aux enchères sur eBay avant d’être retirée par le site de vente en ligne car contraire à ses pratiques.
A la mi-journée, un internaute proposait plus de 2.000 dollars pour acquérir la dépouille de ce cachalot de 12 mètres de long qui se trouve depuis une semaine sur le rivage de la municipalité de Cap Saint-Georges, à la pointe sud-ouest de Terre-Neuve. 
Les habitants avaient bien tenté de remorquer au large le mammifère, mais son poids les en a empêchés. Quant aux autorités, elles «nous ont indiqué que (l’équarrissage) de la baleine était de notre ressort, que c’était à nous de gérer, quoi qu’il en coûte», a expliqué le maire de cette localité d’un millier d’habitants, Peter Fenwick.
Après un conseil municipal tenu dimanche, il a donc été décidé de «mettre en vente sur eBay» la carcasse, a-t-il indiqué.
«Nous n’avons pas vraiment le choix car si elle reste là, elle va commencer à pourrir», a relevé l’édile, notant que les mouettes avaient actuellement «beaucoup de plaisir à manger» et dépecer ce cachalot.
Finalement, l’annonce a été retirée du site de vente en ligne car ce type de transaction est «contre notre politique», a indiqué un employé d’eBay. «Si notre équipe de sécurité découvre un animal à vendre, qu’il soit vivant ou mort, l’annonce est retirée», a-t-il indiqué.
 

Lundi 12 Mai 2014

Lu 107 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs