Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Mangues
 
Deux mangues du sud du Japon ont été vendues au prix étonnant de 300.000 yens (2.125 euros), un record pour la première vente aux enchères de ces fruits pour la saison, a rapporté l'agence de presse Kyodo.
Ces mangues du label "Taiyo no tamago" ("oeuf du soleil") ont été achetées dans la préfecture de Miyazaki sur l'île de Kyushu (sud-ouest) par un grand magasin de Fukuoka (sur la même île), qui devait les transporter par avion pour les exposer, a expliqué l'agence.
Pour entrer dans la catégorie des mangues de très haute qualité, chaque fruit doit peser au moins 350 grammes et contenir un haut taux de sucre, d'après la fédération agricole de la préfecture de Miyazaki.
Même si ce type de transaction est exceptionnel, les fruits coûtent structurellement cher au Japon, où une simple pomme coûte souvent l'équivalent de 2 euros et une vingtaine de belles cerises destinées à être offertes en cadeau peuvent atteindre 70 euros.
En 2008, deux melons cantaloups avaient été achetés au Japon pour 2,5 millions de yens (17.750 euros au taux de change actuel).
 
 

Insolite
Lunettes-écrans
 
Au cas où les vrais yeux trahiraient trop les émotions, un chercheur japonais a mis au point des lunettes à écrans censées parer à cette faiblesse humaine, avec des faux yeux qui disent le contraire de ce que le cerveau pense.
Dans les annales des inventions farfelues et peu commodes dont les Nippons ont le secret, le chercheur Hirotaka Osawa laissera sans doute son nom avec les "AgencyGlass".
Ce prototype de paire de lunettes est équipé de deux écrans organiques (OLED) tournés vers l'interlocuteur en guise de verres.
En fonction des mouvements de la tête et de ceux de l'interlocuteur, s'y affichent des yeux globuleux qui reflètent diverses émotions, qu'il s'agisse de l'attention, de la joie, du soulagement ou encore de l'ennui.
M. Osawa, de la prestigieuse université scientifique de Tsukuba, juge tout à fait pertinente cette idée de faire mentir ses yeux, par exemple pour les personnes qui doivent garder leur calme même si elles sont confrontées à des individus retors, tels que les enseignants face à des élèves turbulents où les hôtesses de l'air vis-à-vis de passagers exaspérants.
Cette invention est de fait symptomatique du stress que cause l'obligation qu'ont en permanence les Japonais de ne jamais se laisser dominer par la mauvaise humeur ou toute autre émotion vive dans leurs relations sociales. Ces lunettes traduisent la dichotomie entre ce qu'on doit laisser transparaître et ce que l'on pense réellement.
Et puis, plus prosaïquement, avec ces lunettes, on peut dormir devant son ordinateur en ayant en apparence les yeux grand ouverts.
 

Mercredi 23 Avril 2014

Lu 118 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs