Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Chien
 
Un imposant mastiff tibétain a été vendu en Chine pour près de 1,4 million d'euros, ce qui pourrait en faire un des chiens les plus chers du monde, a rapporté mercredi un média chinois. Le riche acquéreur, un promoteur immobilier, a déboursé 12 millions de yuans (1,39 million d'euros) pour l'animal âgé d'un an et pesant 90 kilos, lors d'une foire canine dans la province orientale du Zhejiang, a précisé le journal les Nouvelles du soir de Qianjiang.
Souvent comparés à des lions en raison de leur imposante crinière aux tons noirs et roux, les mastiffs du Tibet (également appelés dogues tibétains) sont la dernière toquade des Chinois fortunés, l'animal-symbole de leur statut social.  Le prix de ces quadrupèdes puissants, massifs et parfois féroces s'est envolé ces dernières années, flirtant avec, ou dépassant parfois, le million d'euros. "Ils ont du sang de lion et ils sont le gratin des mâles reproducteurs au sein de la famille des mastiffs", a commenté l'éleveur du chien, Zhang Gengyun, cité par le journal. Cette race canine est rompue aux conditions climatiques extrêmes et à l'altitude. Elle a longtemps été appréciée des bergers nomades pour la chasse en Asie centrale. 
Les propriétaires de mastiffs les décrivent comme d'excellents chiens de garde, très fidèles à leur entourage.
 
 

Insolite
Cambrioleurs
 
Deux hommes de 30 et 34 ans, trahis indirectement par le perroquet de leur victime, ont été condamnés à Orléans (France) à quatre ans de prison ferme pour avoir frappé et volé une étudiante de 22 ans à son domicile. L'un des agresseurs, quelques semaines auparavant, était entré en contact avec l'étudiante qui avait mis en vente sur un site en ligne du matériel informatique. A cette occasion, il avait pénétré dans l'appartement qu'elle partageait avec son compagnon à Fleury-les-Aubrais, dans la périphérie d'Orléans, repérant l'existence d'un coffre-fort ainsi que la présence d'un perroquet prénommé Pepito. Se mettant en cheville avec un jeune père de famille paumé, l'initiateur du cambriolage se mit à épier les allées et venues de sa future victime et de son ami, achetant cagoules, gants et talkies-walkies. D’abord, les deux hommes ont passé la nuit en bas de l'immeuble de leur victime à fumer des joints dans une voiture. Et le lendemain, ils ont fait irruption dans l'appartement. L'étudiante ne s’est pas laissé  faire, dans la bagarre, elle a quatre tendons sectionnés à la main droite. Les deux malfaiteurs ont toutefois réussi à mettre la main sur deux ordinateurs, deux téléphones, un poste de télévision et... Pepito, le fameux perroquet, dont l'un d'eux avait déjà prononcé le nom quelques semaines plus tôt. La victime se souviendra de cette voix déjà entendue dans la bouche d'un homme souhaitant lui acheter une tablette numérique. C'est ce qui a permis l'identification de ses agresseurs.

Samedi 29 Mars 2014

Lu 206 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs