Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Corruption
 
Le ministre de l’Intérieur et de la Justice du Venezuela, Miguel Rodriguez, a diffusé samedi dans les rangs de la police son numéro de téléphone portable afin que les officiers subalternes puissent rapporter les méfaits de leurs supérieurs.
“Les nouveaux policiers (...) vont généralement avoir des supérieurs brillants, préparés, mais aussi parfois des supérieurs malhonnêtes. Dénoncez-les sans crainte car ils causent du tort à l’autorité de la police vis-à-vis de la population”, a déclaré le ministre lors d’une cérémonie officielle à Caracas retransmise par la télévision officielle VTV.
La corruption dans les rangs de la police est considérée par des observateurs comme l’une des principales causes de la criminalité galopante qui ravage le pays, l’un des plus dangereux au monde, avec un taux d’homicides compris entre 79 et 39 pour 100.000 habitants en 2013, selon une ONG locale ou le gouvernement.
Après avoir communiqué son numéro de téléphone portable aux autorités et aux policiers assistant à la cérémonie, il les a invités à l’appeler ou à lui envoyer des textos pour dénoncer les faits dont ils auraient connaissance.
“Faites-moi passer l’information et immédiatement, nous arracherons la tête de ce supérieur. Nous ne pouvons pas tolérer plus d’immoralité dans la police nationale, c’est la seule façon dont nous pouvons gagner l’estime et le respect du peuple vénézuélien”, a-t-il ajouté.
 
 

Insolite
Refus
 
Des gendarmes français ont empêché samedi un réfugié russe de prendre la mer à bord d’un radeau de sa fabrication, sur lequel il comptait voguer vers l’Espagne, puis les Etats-Unis, en raison du refus de la France de lui accorder l’asile politique.
Andreï Novoselov, journaliste russe qui a demandé en vain l’asile politique en France il y a plusieurs années invoquant des persécutions du régime, a construit de bric et de broc un radeau sur lequel il a embarqué en début d’après-midi à Canet-en-Roussillon (sud-ouest) à l’embouchure d’un fleuve côtier.
Il a parcouru difficilement quelques centaines de mètres sur l’embouchure du fleuve, mais les gendarmes l’ont arraisonné avant qu’il n’atteigne la mer, l’esquif ne pouvant en aucun cas affronter la houle.
Avant sa tentative, Andreï Novoselov avait expliqué devant quelques journalistes qu’il voulait ainsi faire connaître sa volonté d’obtenir le statut de réfugié politique en France ou aux Etats-Unis, assurant qu’il était menacé de mort en Russie.
Selon le quotidien local L’Indépendant, le journaliste russe avait déjà tenté l’aventure au mois d’août à bord d’un radeau qui avait subi une avarie à quelques centaines de mètres du quai.
Il avait un moment été placé en centre de rétention, mais le tribunal de Perpignan avait ordonné sa remise en liberté tout en le sommant de quitter le territoire français.

Samedi 18 Janvier 2014

Lu 166 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs