Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Amende
 
L’arrière des New York Knicks JR Smith a écopé récemment d’une amende de 50.000 dollars (36.850 euros) pour avoir défait les lacets d’adversaires au cours de matches de NBA.
Lors de la rencontre entre les Knicks et les Detroit Pistons (89-85), Smith avait défait un lacet de Greg Monroe alors que les deux joueurs étaient côte à côte dans l’attente d’un lancer franc.
Smith, 28 ans, avait déjà eu ce geste espiègle deux jours plus tôt lors de la victoire des Knicks devant Dallas (92-80).
Smith était à la lutte avec sa “victime”, l’ailier Shawn Marion, dans la raquette quand il a tiré sur le noeud du lacet de son adversaire, suscitant l’incrédulité des joueurs, entraîneurs et spectateurs.
La NBA lui avait infligé dans la foulée un avertissement qu’elle a transformé en amende pour “actes antisportifs répétés”.
L’entraîneur des Knicks, Mike Woodson, n’a pas apprécié le comportement de son joueur: “Je n’ai jamais vu cela dans un match de NBA, vous pensez avoir tout vu et arrive ce genre de choses qu’il ne devrait pas faire”.
 
 

Insolite
Fuyard
 
“Il était dans le coffre de la voiture d’un employé administratif. Une femme de ménage l’a vu sortir du coffre. Il a escaladé le grillage et a pris la poudre d’escampette”, a déclaré à l’AFP le directeur de l’Ecole nationale de police d’Oissel au sud de Rouen, confirmant une information du quotidien Paris Normandie.
Le fuyard et d’autres hommes avaient été pris en filature dans la nuit de lundi à mardi par la brigade anti-criminalité (BAC) de Cergy après un refus de contrôle routier.
Pour échapper à ses poursuivants, l’un des fuyards s’était dissimulé dans le coffre d’un véhicule. Il ignorait que cette voiture appartenait à un employé de l’école de formation de gardiens de la paix et qu’il allait se retrouver au coeur d’une installation policière lorsque ce dernier se rendrait à son travail.
L’alerte a été donnée dans le centre de formation et des élèves policiers ont dû passer aux travaux pratiques pour rechercher l’intrus.
C’’est un animal qui a mis un terme à la traque interne. “Nous avons constaté grâce à un chien pisteur qu’il avait quitté l’enceinte de l’école”, a indiqué le directeur de ladite école, le commissaire Dominique Druais.
Selon lui, cette intrusion involontaire n’a pas présenté de risque car toutes les armes utilisées par les élèves sont dans une armurerie bien protégée.

Mardi 14 Janvier 2014

Lu 191 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs