Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Chirurgien
 
Un chirurgien a été suspendu de ses fonctions, soupçonné d'avoir inscrit ses initiales sur le foie d'un patient au Royaume-Uni, ont rapporté mardi des médias britanniques.
Lors d'une opération, Simon Bramhall, qui travaille à l'hôpital public de Birmingham, dans le centre de l'Angleterre, aurait écrit "SB" sur le foie d'un patient qui avait été transplanté, selon le Daily Telegraph.
Pour inscrire ses initiales, le chirurgien aurait eu recours à du gaz argon, fréquemment utilisé en chirurgie, a précisé le Daily Mail.  C'est un de ses collègues qui a fait l'étrange découverte lors d'une opération de routine, selon la presse. Les autorités sanitaires publiques ont confirmé enquêter sur des allégations visant un chirurgien à l'hôpital Queen Elizabeth à Birmingham. "A la suite d'accusations de faute professionnelle, University Hospitals Birmingham NHS Foundation Trust a suspendu un chirurgien le temps de conduire une enquête interne", ont expliqué les autorités sanitaires locales, sans toutefois préciser l'identité du chirurgien ni les raisons de sa suspension. 

Insolite
Mini Kremlin
 
Des cadres locaux ont édifié en banlieue de Pékin un complexe aux murs blancs surmonté de dômes dorés, inspiré du Kremlin moscovite, dernier exemple d'extravagance architecturale qui provoquait mardi la colère des internautes chinois.
Des clichés publiés par le Quotidien de la Jeunesse de Pékin montrent les différentes façades du spacieux complexe, dont les arches dorés et les clochers étincelants rappellent ceux de la Cathédrale de l'Annonciation au coeur du palais présidentiel russe. En arrière-plan, on peut distinguer les noires volutes de fumée des usines mitoyennes.
L'édifice, qui doit abriter les administrations locales en charge de la météorologie, de la sismographie, des services des eaux et du paysage, aurait coûté entre 9,3 et 21 millions de yuans (entre 1,1 million et 2,5 millions d'euros), selon le quotidien.Il se dresse dans une lointaine banlieue rurale de la capitale chinoise, Mentougou.
Sur les réseaux sociaux, les internautes commentaient ces clichés avec sarcasme et réprobation, notant que les gouvernements locaux ploient déjà sous des dettes colossales et que Pékin, censé avoir banni la construction de tout nouveau bâtiment officiel, promeut l'austérité.
"Comment ont-ils osé construire pareil bâtiment sur le territoire de la capitale impériale ? Il fait croire que l'empereur était en voyage ce jour-là...", a ironisé un internaute.
"Officiels de Mentougou, je ne comprends pas comment vous pouvez encore trouver le sommeil la nuit", s'est indigné un autre.

Libé
Samedi 4 Janvier 2014

Lu 183 fois


1.Posté par Carine le 23/01/2014 10:29
Toujours on découvert des empiétements par les chirurgiens comme le l'histoire d' un faux chirurgien qui a injecté du ciment dans les fesses d'une patiente(http://lci.tf1.fr/insolite/un-faux-chirurgien-injectait-du-ciment-dans-les-fesses-de-ses-8298819.html). Il faut plus de contrôles pour l'activité des chirurgiens par les autorité pour assurer la sécurité de patients

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs