Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Selfie

En dépit des efforts louables de Miley Cyrus, le mot de l’année dans le monde anglophone, pour les dictionnaires Oxford, n’est pas le “twerk”, danse très suggestive popularisée cet été par la chanteuse lors des MTV Video Music Awards, mais le “selfie”, un autoportrait réalisé au moyen d’un smartphone ou d’une webcam.
D’après les analyses statistiques de l’éditeur, l’usage de ce terme a connu en un an une croissance de l’ordre de 17.000%...
Le mot, poursuivent les dictionnaires Oxford dans un communiqué publié, “est passé du rang de mot à la mode sur les réseaux sociaux à celui d’abréviation passée dans le langage courant”.
“Selfie”, dont la première apparition remonterait à 2002 sur un forum en ligne australien, a plusieurs déclinaisons: “helfie” (photo de ses cheveux), “belfie” (photo de son postérieur) ou encore “drelfie” (autoportrait en état d’ivresse).

Insolite
Réclamation

Goujat ? Un Australien a adressé une facture de 200 000 dollars à la jeune femme qui venait de refuser sa demande en mariage. Selon le HuffingtonPost (en anglais), qui rapporte l’histoire, le sexagénaire affirme vouloir récupérer l’argent dépensé pour séduire sa bien-aimée ces quatre dernières années.
Bruce Dusting, 65 ans, et Marie Lacombe, 42 ans, se sont rencontrés lors d’un cours de danse. La quadragénaire est alors sa professeure. Mère célibataire, elle affirme aujourd’hui qu’ils étaient juste amis et qu’il n’a jamais été question d’une relation plus intime.

Insolite
Pistolet

Le pistolet que portait James “Wild Bill” Hickok, figure légendaire de la conquête de l’Ouest, le jour de son assassinat dans un saloon de Deadwood, n’a pas trouvé preneur lors d’une vente aux enchères lundi à San Francisco.
La vente a débuté à 150.000 dollars, mais les enchères n’ont pas atteint le prix de réserve fixé par les propriétaires de l’arme, un Smith & Wesson N°2.
L’arme avait été évaluée par les experts de la maison de ventes Bonhams Auctioneers entre 300.000 et 500.000 dollars.
James “Wild Bill” Hickok, homme de loi et joueur de poker de talent, a été assassiné d’une balle dans le dos en 1876 alors qu’il jouait aux cartes au Nuttal & Mann’s, un saloon de Deadwood (Dakota du Sud).
Icône de la conquête de l’Ouest, il est devenu un personnage de premier plan d’oeuvres de littérature, de cinéma ou de télévision, dont la récente série “Deadwood”, diffusée par HBO, où sa mort est mise en scène.

Libé
Mardi 26 Novembre 2013

Lu 518 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs