Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Attaquée
par des chats


Si les attaques de chats envers les Hommes sont très rares, c'est la mésaventure qui est arrivée à une femme d'une trentaine d'années dimanche à Belfort (France), aux alentours de 19h, comme le rapporte L'Est Républicain sur son site internet.
La femme, âgée de 31 ans se promenait tranquillement avec sa petite chienne à la lisière d'un bois, sur les Terrasses du Mont, lorsqu’une demi-douzaine de chats ont attaqué. Sans crier gare, la meute de félin est sortie en trombe de fourrés, puis s'est férocement jetée sur le pauvre caniche nain de couleur abricot. "Les chats l’ont griffé et mordu à plusieurs reprises et se sont acharnés sur elle", relate Josette Galliot, mère de la victime.
"Ils s’en sont pris ensuite à ma fille qu’ils ont réussi à faire tomber. Les chats déchaînés l’ont mordue à la jambe et aux bras. Ils lui ont même percé une artère. Ma fille a cru vivre un véritable cauchemar. Elle est aujourd’hui encore traumatisée, au bord de la dépression".
La victime a été transportée en urgence à l'hôtpital par les pompiers. Ces derniers, à l’aide d’un autre véhicule, ont également porté le caniche aux urgences vétérinaires. "Le vétérinaire nous a dit, qu’en trente ans d’exercice, il n’avait jamais vu cela", précise Josette Galliot. "Il ne trouve aucune explication au comportement anormal de ces chats", ajoute-elle dans les colonnes de l'Est Républicain.

Insolite
La perceuse
au lieu du bistouri


Une vidéo postée en Moldavie, qui montre des chirurgiens en train d'opérer un adolescent à l'aide d'une perceuse de bricolage, scandalise le monde de la médecine. Depuis la publication de celle-ci, le chirurgien a même dû s'expliquer ainsi que plusieurs membres du gouvernement moldave.
Dans des propos recueillis par l'AFP et relayés par Libération France, Nikolaï Kourka, chirurgien de cet hôpital pour enfants de Chisinau, a déclaré qu'il n'avait pas le choix puisque les autres perceuses sont bien "trop onéreuses" et que, si l'hôpital les achetait, cela ne pourrait pas rentrer dans ses frais. "Nous devions percer le coude de l’adolescent, ce qui a été fait. Ce type de perceuse et de pinces [ndlr : également utilisées] n’a qu’un seul inconvénient, elles sont difficiles à stériliser", a-t-il confié dans la presse, sans grande inquiétude, tout en admettant tout de même quelques failles au niveau de l'hygiène. Il a également déclaré que le personnel de l'hôpital les utilisait depuis "des décennies car ils n'ont jamais pu obtenir le matériel médical qu'ils espéraient", rapporte Euronews.
Le ministre de la Santé Andrei Ussatii lui dit ne pas comprendre le discours du chirurgien et semble tomber des nues. "L’hôpital a reçu trois perceuses médicales neuves, je ne comprends pas pourquoi ils utilisent de tels instruments." Néanmoins, l'affaire n'a pas l'air de l'inquiéter. "D’un point de vue médical, si les conditions de stérilisation et de sécurité sont remplies, n’importe quelle perceuse peut être utilisée pour donner un mouvement de rotation au foret qui perce l’os."
Attaquée par des chats
Si les attaques de chats envers les Hommes sont très rares, c'est la mésaventure qui est arrivée à une femme d'une trentaine d'années dimanche à Belfort (France), aux alentours de 19h, comme le rapporte L'Est Républicain sur son site internet.
La femme, âgée de 31 ans se promenait tranquillement avec sa petite chienne à la lisière d'un bois, sur les Terrasses du Mont, lorsqu’une demi-douzaine de chats ont attaqué. Sans crier gare, la meute de félin est sortie en trombe de fourrés, puis s'est férocement jetée sur le pauvre caniche nain de couleur abricot. "Les chats l’ont griffé et mordu à plusieurs reprises et se sont acharnés sur elle", relate Josette Galliot, mère de la victime.
"Ils s’en sont pris ensuite à ma fille qu’ils ont réussi à faire tomber. Les chats déchaînés l’ont mordue à la jambe et aux bras. Ils lui ont même percé une artère. Ma fille a cru vivre un véritable cauchemar. Elle est aujourd’hui encore traumatisée, au bord de la dépression".
La victime a été transportée en urgence à l'hôtpital par les pompiers. Ces derniers, à l’aide d’un autre véhicule, ont également porté le caniche aux urgences vétérinaires. "Le vétérinaire nous a dit, qu’en trente ans d’exercice, il n’avait jamais vu cela", précise Josette Galliot. "Il ne trouve aucune explication au comportement anormal de ces chats", ajoute-elle dans les colonnes de l'Est Républicain.

Libé
Vendredi 2 Août 2013

Lu 119 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs