Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Insolite
Chanceux

Un commerçant de Clermont-Ferrand vient de gagner à deux mois d'intervalle plus de 2,5 millions d'euros sur deux machines à sous dans les casinos de Vichy (Allier) et de Palavas-les-Flots (Hérault), a-t-il dit à l'AFP.
Marié et père de deux enfants, il a raconté au téléphone avoir tout d'abord gagné le dimanche 14 avril à 23H30 la somme de 1.645.419 euros sur un bandit-manchot du casino Partouche de Vichy.
Cet homme, qui revendique l'anonymat, a ensuite décidé avec sa femme de consacrer une partie de cette somme à l'achat d'un appartement à Palavas-les-Flots. Arrivé  dans la cité balnéaire pour visiter le lendemain des appartements, le couple s'est rendu au casino Partouche pour y "boire un verre".
A la vue des machines à sous, il a glissé 2,5 euros dans une machine à sous qui lui a délivré 911.509 euros 23h30. Un évènement rarissime qui lui a permis de déposer sur son compte en banque un total de 2.556.928 euros.
La même machine du casino de Palavas-les-Flots, qui en compte 105, avait déjà fait tomber dans l'escarcelle d'un autre joueur 2.174.667 euros le 6 mars 2009, rappelle le groupe Partouche dans un communiqué.
Ces trois sommes ont été gagnées dans le cadre du "Megapot". Ce système, lancé par le groupe Partouche en 2009, connecte 206 machines à sous de 42 casinos à travers la France, abondant progressivement une cagnotte commune. Vingt joueurs ont ainsi gagné au moins un million d'euros depuis 2009.

Insolite
Bagarre

Une rixe a éclaté au Parlement de Taïwan, comme le souligne le site de Foxnews. Les législateurs en sont venus à se bagarrer, se lancer du café et se bousculer au sujet d'une taxe sur les gains de capitaux sur le cours de la bourse qui devait être révisée un an après sa mise en place. Les discussions sont arrivées dans une impasse et le dialogue s'est stoppé après que des douzaines de législateurs du parti au pouvoir, le Kuomintang, et des membres de l'opposition se sont affrontés alors que chaque groupe essayait de monter sur le podium.
Les images télévisées montrent deux législatrices très énervées en découdre, ainsi qu'un parlementaire de l'opposition balancer son café sur un membre du parti opposé, le Kuomintang. On peut également voir une membre du parti au pouvoir éclater en sanglots après qu'un opposant masculin l'a fait descendre de force du podium.
Par le passé, le parlement taïwanais était devenu célèbre à cause des bagarres récurrentes qui explosaient entre les parlementaires, mais depuis quelques années, les débats s'étaient rassérénés.
D'après le gouvernement en place, cette taxe entre dans sa logique d'efforts pour assurer une forme de justice sociale. Cette mesure a été approuvée par la décision du Parlement contrôlé par le Kuomintang l'année dernière et a pris effet en janvier. Mais depuis, la nouvelle taxe a suscité des vagues d'opposition de groupes d'affaires influents et des grands opérateurs en bourse, ainsi que des lobbys actifs dans la région

Libé
Mardi 2 Juillet 2013

Lu 99 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs