Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Chat miraculé

Un chat sud-africain a survécu sans dommage à un passage à la machine à laver de deux heures à Johannesburg, a rapporté vendredi le quotidien The Star.
Ayant mis son linge dans la machine à laver, Karin Bennett, 63 ans, a cherché en vain chez elle et chez la voisine sa petite chatte noire, Tabitha.
Entendant des miaulements répétés, elle a enfin vu le minet à travers le hublot de la machine, qui tournait depuis 1 heure 45.
Après avoir coupé l’électricité et s’être battue avec la porte de la machine qui refusait de s’ouvrir, cette habitante de Johannesburg a amené l’animal chez le vétérinaire.
Lavée et rincée —mais pas essorée—, la chatte Tabitha souffrait d’hypothermie et avait de l’eau dans les poumons. Mais elle a pu rentrer chez elle cinq heures plus tard, selon The Star.
“Le vétérinaire m’a dit qu’elle avait perdu sept de ses neuf vies !”, a raconté Mme Bennett au journal.
Selon Karin Bennett, Tabitha a survécu parce qu’elle ne fait plus sa lessive qu’à l’eau froide pour faire des économies.
Après avoir ostensiblement fait part de sa mauvaise humeur, la chatte noire semble avoir rapidement oublié sa mésaventure, et se cache à nouveau dans les endroits les plus incongrus, selon sa maîtresse.

Diplômé à 97 ans

Un dentiste australien de 97 ans a reçu vendredi un master de sciences médicales, le quatrième diplôme universitaire de sa longue vie, devenant sans doute, selon sa faculté, le plus vieil étudiant diplômé du monde.
Né le 7 mars 1915, Allan Stewart a déjà fait son entrée dans le livre Guinness des records en 2006, à l’âge de 91 ans, au titre de diplômé le plus âgé après avoir réussi son examen de droit.
“Je pense que je peux ranger ma toque et ma toge maintenant. J’avais déjà dit ça après mon dernier diplôme, mais j’ai fini par m’ennuyer”, a-t-il expliqué depuis Port Stephens, au nord de Sydney, avant la cérémonie de remise des prix.
Allan Stewart, qui fréquente les bancs des universités depuis les années 1930, a exercé la profession de dentiste jusqu’à sa retraite. Au cours de sa carrière, il a obtenu une thèse de doctorat en chirurgie dentaire.
Puis, à 90 ans passés, il s’est plongé dans l’étude du droit afin d’entretenir sa mémoire.
Craignant de n’avoir pas suffisamment de temps devant lui, le nonagénaire a bouclé le cursus de six ans en quatre ans et demi. “Finalement, je n’avais pas besoin de me presser”, dit-il malicieusement.

Libé
Mardi 8 Mai 2012

Lu 378 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs