Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Une revenante

C'est ce que l'on appelle un retour inattendu. En Chine, une dame âgée de 95 ans est sortie de son cercueil, entreposé dans le salon familial, six jours après qu'elle a été déclarée morte.
 Les faits se sont déroulés il y a une quinzaine de jours. Liu Xiufang a été retrouvée inanimée avec une blessure à la tête à son domicile. "Elle ne respirait plus mais son corps était encore chaud", raconte un voisin qui a découvert la grand-mère, et cité par The Daily Mail. Les médecins officialisent son décès quelques temps plus tard et les démarches funéraires commencent alors à s'effectuer. On place Liu Xiufang dans un cercueil qu'on laisse entreposé dans le salon familial, comme le veut la tradition chinoise, son enterrement étant prévu le 24 février. Sauf que M. Qinwang, qui s'est occupée de placer la vieille dame dans le cercueil, a pris soin de ne pas clouer la boîte mortuaire.
Six jours après, la grand-mère se réveille tranquillement, pousse le lourd couvercle de son nouvel, mais sinistre habitat, non sans mal, et va illico presto à la cuisine pour se préparer un repas ! "J'ai dormi pendant une longue période. Après le réveil, j'ai eu très faim, et j'ai alors décidé de me faire cuire quelque chose à manger", aurait-elle déclaré à des voisins, selon le journal britannique. Sauf qu'avant de filer aux fourneaux, Liu Xiufang n'a pas pris la peine d'avertir ses proches qu'ils pouvaient annuler l'inhumation.

Noces de diamant

Deux octogénaires ont revécu leur lune de miel 60 ans plus tard. Isidore Schwartz a 88 ans et est le mari de Joan, de six ans sa cadette. Le 2 mars 1952, les deux amoureux ont décidé de passer leur lune de miel au Waldorf Astoria, un hôtel new-yorkais.
C'est lors de leur anniversaire des 60 ans de mariage que ce même hôtel a proposé au couple de revivre l'expérience. Pour fêter leurs noces de diamant, l'établissement leur a offert la possibilité de louer la même suite... au même tarif qu'en 1952 ! "Ma femme a raconté l'histoire à notre belle-fille et elle lui a dit 'Donne-moi la facture de l'époque, je vais appeler l'hôtel'. Elle les a contactés, ils lui ont répondu 'Nous aimerions qu'ils séjournent comme à l'époque. Ils paieront la même somme' ", déclare Isidore à CBS New-York. Il faut avouer que c'est une sacrée économie car, à l'époque les jeunes mariés devaient payer 16,80 dollars la nuit alors qu'aujourd'hui le prix s'élève à 319 dollars.

Libé
Mercredi 14 Mars 2012

Lu 490 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs