Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Voleur

Bill Dimitro, 37 ans, un habitant de Toronto, a été arrêté par la police canadienne mercredi soir après avoir obtenu de manière illégale des milliers de clichés radiographiques auprès d’hôpitaux et de cliniques. Selon les autorités, relayées par le site internet de La Dépêche, il aurait probablement voulu en extraire le nitrate d’argent pour le revendre. Selon le sergent Kevin McCaffrey, l’homme a été arrêté alors qu’il transportait dans un camion de location 30 000 clichés collectés dans au moins sept établissements. Pour les obtenir, il expliquait représenter une entreprise de recyclage.
“Nous pensons qu’il s’intéressait à l’argent qu’on peut retirer des clichés et qui peut valoir une jolie somme”, a expliqué le sergent, qui a été prévenu par le personnel d’un hôpital qui venait de recevoir Bill Dimitro. Il faut dire que ce dernier pouvait espérer retirer entre cinq et douze grammes d’argent par kilogramme de clichés. Actuellement, le gramme d’argent vaut un dollar, tandis que l’once a récemment atteint les 30 dollars. Selon une estimation approximative, le stock saisi par la police aurait pu rapporter à Bill Dimitro la somme de 25 000 dollars.

Euro 2012

En Pologne et en Ukraine, les hôtels vont augmenter considérablement les prix des chambres durant l’Euro 2012 de football qui va se dérouler en juin prochain dans ces deux pays. Et ces hausses sont spectaculaires, comme l’explique Le Parisien.
Kiev affiche par exemple des prix en hausse de 163 % à 392 euros en moyenne. Comptez même 692 euros le prix d’une chambre pour le soir de la finale qui aura lieu dans la capitale ukrainienne. Détail troublant, c’est le jour d’un match de l’Equipe de France contre la Suède, que Kiev va afficher ses prix les moins élevés. A noter que 92 % des hôtels de la ville sont déjà complets pour ce mois de juin, ce qui explique cette envolée des tarifs. A Varsorie, seuls 14% des hôtels restent disponibles, à peine deux fois plus à Poznan.
Etonnamment, c’est en Pologne que l’inflation est la plus vertigineuse. La ville de Poznan a ainsi vu les prix des chambres d’hôtel flamber de 448 %, avec un prix moyen de 461 euros. A Varsovie, cette hausse est moindre mais demeure importante avec un envol de 192 %. Et dire que tous ces montants excessifs ne prennent pas en compte le prix des places pour aller au match.
Ces statistiques et ces prix moyens ont été calculés pour une chambre double standard à Varsovie, Kiev et Poznan pour la période du 8 juin au 1er juillet 2012 selon les jours de matches, d’après un million de requêtes de prix de chambres d’hôtels quotidiennement effectuées via le comparateur de prix d’hôtels Trivago.

Libé
Lundi 12 Mars 2012

Lu 198 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs