Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Boîte à bébé

Un nourrisson a été déposé lundi dans la boîte à bébé de l’Hôpital d’Einsiedeln (suisse alémanique), le septième depuis la mise en place de ce dispositif, en 2001, contournant la loi suisse qui interdit l’accouchement “sous X”.
Le bébé, une petite fille née au mois de janvier, est en parfaite santé, apprend-on sur le site du Matin, bien qu’elle reste en observation. Elle a déjà trouvé un tuteur qui a repris les droits et devoirs cédés par les parents de l’enfant, informe le quotidien suisse.
L’Aide suisse pour la mère et l’enfant (ASME), en collaboration avec l’Hôpital régional d’Einsiedeln, est à l’origine de cette mesure qui permet d’abandonner son enfant en toute sécurité. La boîte est en effet chauffée à 37 degrés et se verrouille une fois qu’on a refermé la fenêtre.
Cette méthode qui peut sembler un peu barbare a pour but de contourner la loi suisse qui interdit l’accouchement anonyme et de prévenir les infanticides. Grâce à un avis du Conseil fédéral qui laisse aux cantons le soin de trancher, la boite est pour l’instant tolérée. Six enfants y avaient auparavant été déposés depuis 2001 : deux garçons et quatre filles. Au bout de deux ans, tous ont été adoptés par leur famille d’accueil sauf un que sa mère biologique a récupéré dans ce délai comme le prévoit le dispositif.

Mot de passe

Et si votre coeur devenait un mot de passe ? Après la révolution qu’avaient provoqué les systèmes de reconnaissance d’empreintes digitales, à l’époque, il est possible que ce soit au tour du coeur de devenir une nouvelle technologie.
Une équipe de chercheurs taiwanais de la National Chung Hsing University, menée par Chun-Liang Lin, a inventé un système de reconnaissance des battements du coeur. Selon Clubic, grâce à un électrocardiogramme, les battements du coeur deviendraient une “clé chiffrée”.
Les recherches, encore au stade expérimental, prévoient un socle qui pourrait déchiffrer les battements du coeur et enclencher un système de déverrouillage. Quand bien même le propriétaire reviendrait de son jogging ou aurait bu plusieurs tasses de café, cela ne fausserait pas le système de reconnaissance. Le système pourrait être enclenché par le seul contact de la paume de main.
NewScientist explique que la méthode suit la théorie du chaos, selon laquelle des paramètres légèrement différents aux initiaux provoquent que de légères différences dans les résultats. Il faut aussi rappeler que le rythme cardiaque est unique et propre à chaque individu, ce qui faciliterait la reconnaissance quel que soit l’état dans lequel se trouve l’individu. Ce projet est en priorité pensé pour protéger les bases de données.

Libé
Lundi 27 Février 2012

Lu 311 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs