Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Implant mammaire

Une femme de 41 ans a violemment été agressée à coups de couteau par la nouvelle copine de son ex-fiancé.
L'agresseur, Amy Winter, a d'abord rayé la voiture de sa "rivale" et s'est ensuite précipitée pour poignarder la victime au sein gauche, selon la police. Mais au lieu de transpercer son coeur, c'est son implant mammaire que le couteau a touché. L'eau saline contenue dans les implants a permis d'empêcher la lame d'être en contact avec son coeur. Le chirurgien de la jeune femme, qui n'a pas souhaité communiquer son nom, a expliqué au Daily Mail que "c'était juste un coup de chance, heureusement, car trois mois auparavant, elle aurait été tuée".
Attaquée dans l'appartement de son ex-fiancé sur la côte Est de la Floride, elle a survécu et a déclaré à la chaîne locale FloridaTV "C'est le meilleur investissement que je n'aie jamais fait"!
Le docteur Filiberto a même expliqué, au Daily Mail, qu'il n'avait jamais vu ça en trente ans de carrière de chirurgie esthétique. Il ajoute que si les implants pouvaient sauver des vies, alors, pourquoi ne pas faire passer "une loi obligeant tout le monde à s'en faire poser?".
Quant à Amy Winter, elle est accusée d'agression.

Lignes de la main

Pékin a interdit à des écoles maternelles d'une province septentrionale de procéder à la lecture des lignes de la main des bambins pour déterminer leur potentiel scolaire, rapporte l'agence de presse officielle Chine nouvelle mercredi.
Si de nombreux parents d'élèves de Tayiuan, la capitale du Shanxi, se sont dans un premier temps prêtés bien volontiers à ce test, certains se sont ensuite plaints de son coût élevé et ont mis en doute sa pertinence.
Selon ses promoteurs, cette approche permet de prédire le niveau d'intelligence des enfants, ainsi que leurs dispositions en musique, en mathématiques et pour les langues étrangères.
"Nous avons publié une circulaire réprouvant les trois écoles maternelles proposant des séances de lecture des lignes de la main pour 1.200 yuans (environ 145 euros) par personne", écrit Chine nouvelle citant Ma Zhaoxing, chef du bureau local de l'Education, en précisant que cette pratique a été interdite.

Libé
Vendredi 3 Février 2012

Lu 265 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs