Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Evasion

C’est le diable de Tasmanie en personne. Kyle Leslie Lynch, âgé à peine de 19 ans, s’est évadé d’une prison de cette île située au sud de l’Australie. Rien de bien surprenant jusque-là, de nombreuses évasions de détenus étant répertoriées chaque jour dans le monde. Sauf que ce charmant garçon a annoncé publiquement quinze jours avant sur Facebook son envie de se faire la belle !
Et le post qu’il a mis sur son mur n’a rien de sous-entendu. Difficile en même temps de penser le contraire lorsque celui-ci affirme tout simplement à la vue de tous sur son compte : “Va sortir plus tôt que vous ne le pensez, ça, c’est certain !”. Le comble “c’est que les prisonniers ne sont pas autorisés à utiliser les réseaux sociaux”, raconte un enquêteur, relayé par France Soir. C’est pourquoi la police envisage l’hypothèse d’une personne extérieure ayant publié cette annonce à la place de l’intéressé. Le lascar s’est même permis d’emmener un autre détenu, James Sampson Peter, pour l’accompagner dans son périple.
Un scénario digne de la série Prison Break, les tatouages de plans de prison en moins. Une chasse à l’homme digne des polars américains a d’ailleurs été mise en oeuvre pour retrouver les deux fugitifs.

Braqueurs

C’est une scène incroyable racontée par The Northamptonshire Evening Telegraph qui s’est déroulée vendredi dernier peu avant 22 heures dans la commune de Rushden, une petite ville du comté de Northamptonshire en plein centre de l’Angleterre. Dinesh Gorania, 52 ans, et son fils Kishan, âgé de 21 ans, étaient sur le point de fermer leur magasin, connu sous le nom de Premier Stores quand trois hommes masqués ont fait irruption aux portes de l’épicerie. L’un d’eux armé d’une machette - ou d’une barre de fer selon les versions - a tenté de pénétrer dans la boutique, mais le père ne s’est pas laissé impressionner et l’a frappé sans relâche à maintes reprises avec le balai servant à laver le sol dans le magasin. Le braqueur n’a alors pas eu d’autre choix que de reculer devant Dinesh.
Le malfaiteur a insisté pourtant plusieurs fois et ses deux compères lui sont venus aussi en aide mais impossible de faire fléchir le commerçant qui a demeuré extrêmement belliqueux avec son balai. Une ardeur qui a fini par lasser les braqueurs qui ont alors renoncé à dépouiller ce magasin, d’autant plus que le fils est arrivé entretemps à la rescousse avec une crosse de hockey. Mais ils ont quand même vandalisé les véhicules de l’épicier et de son rejeton en guise de représailles.

Libé
Lundi 30 Janvier 2012

Lu 180 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs