Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Tonte de mouton

Le rêve ovin des éleveurs néo-zélandais: voir la tonte de mouton consacrée aux Jeux olympiques et faire de la bête à laine le seigneur des anneaux.
A l'approche des Championnats du monde de tonte qui se tiendront en mars à Masterton, dans le nord de la Nouvelle-Zélande, la Fédération nationale des agriculteurs de l'archipel rumine.
"Le temps est venu d'élever le statut de la tonte sur la plus haute marche du sport mondial. Un moyen serait d'en faire un sport de démonstration aux jeux du Commonwealth, et pourquoi pas, aux Jeux olympiques", estime ainsi sa porte-parole, Jeanette Maxwell, dans un communiqué.
Les performances physiques des tondeurs sont dignes des athlètes de haut niveau puisqu'ils rasent jusqu'à 700 moutons en huit heures, soit une bête et demi par minute, fait-elle valoir.
Les instances sportives néo-zélandaises reconnaissent déjà la tonte en finançant ses compétitions.
La Nouvelle-Zélande compte 4,4 millions d'habitants pour 40 millions de moutons, selon le bureau des statistiques.

Citoyenne modèle

L'agence officielle Chine nouvelle a décerné le titre de "citoyenne modèle" à une chiffonnière qui avait tenté de secourir l'an passé une fillette de 2 ans écrasée sur la voie publique puis abandonnée dans l'indifférence des passants, un fait divers qui avait choqué le pays.
"Je n'ai rien fait de spécial", a modestement déclaré Chen Xianmei en recevant son prix lundi soir, en présence du président de l'agence Chine nouvelle et d'autres hauts responsables des médias d'Etat chinois.
"Je crois seulement qu'il faut secourir les autres", a ajouté la femme de 58 ans, lors de la cérémonie qui était diffusée à la télévision de Pékin.
Le 13 octobre 2011, la petite Yue Yue avait été d'abord percutée par une fourgonnette puis écrasée par un camion, devant le magasin de sa famille dans la ville de Foshan (sud). Plus de quinze habitants et de véhicules étaient ensuite passés à côté de l'enfant grièvement blessée, sans s'arrêter.
Seule Mme Chen avait finalement tiré la fillette sur le bord de la chaussée puis appelé au secours. Yue Yue était morte une semaine plus tard.
Ce drame avait suscité des réactions indignées et profondément ébranlé l'opinion publique chinoise, en étant vu comme l'illustration d'une dérive de la société.

Libé
Jeudi 19 Janvier 2012

Lu 192 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs