Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite




Pièce d’antiquité

Un casque de cavalier romain datant de l’invasion de la Grande-Bretagne par les armées de l’empereur Claude il y a près de 2.000 ans a été dévoilé mardi à l’issue d’une restauration laborieuse qui aura duré neuf ans.
Les fragments de cette pièce très rare, baptisée “Casque Hallaton”, ont été mis au jour il y a dix ans lors de fouilles archéologiques effectuées dans un sanctuaire datant de l’âge de fer dans la localité de Hallaton, dans le Leicestershire, dans le centre de l’Angleterre.
A l’époque, les archéologues, plus habitués à découvrir des pièces de monnaie en or et en argent aisément identifiables, avaient plaisanté en parlant de la découverte d’un “seau tout rouillé” assez moderne.
Ce casque, confié aux soins du service de restauration du British Museum, s’est révélé être un trésor archéologique d’une importance considérable qui, d’après ces spécialistes, souligne la relation très étroite existant entre les envahisseurs romains et les autochtones des îles britanniques.
Selon une reconstitution en 3D réalisée par le British Luseum et dévoilée mardi, le casque était en fer, recouvert d’une couche d’argent décorée en certains endroits par une feuille d’or. Il était extrêmement décoré, avec notamment le buste d’une femme, une couronne de lauriers et une figure de cavalier, probablement celle de l’empereur.
Le casque de Hallaton restauré sera exposé au musée de Harborough, dans le Leicestershire, à compter du 28 janvier.

Malaise des pilotes

La compagnie aérienne British Airways a déclaré lundi que le malaise encore non expliqué des deux pilotes en plein vol les a obligé à rebrousser chemin, annonce TF1 News.
L’Airbus A 321, à destination de Glasgow en Écosse, comportait une centaine de voyageurs. Mais ce sont seulement les deux pilotes, à bord de leur cockpit, qui ont été pris de vertiges. Brusquement, alors qu’ils ont été victimes d’étourdissements, ils se sont empressés de mettre leur masque à oxygène, comme le prévoit la procédure. La compagnie anglaise a ainsi souligné que l’ensemble de ses équipages étaient “entraînés à faire face à de telles circonstances” et que l’appareil est retourné en direction de l’aéroport  d’Heathrow, à Londres, “par précaution”.
Finalement, il y a eu plus de peur que de mal puisque les pilotes ont pu faire atterrir l’avion sans encombres et les passagers ont été redirigés vers un autre vol peu de temps après.

Libé
Samedi 14 Janvier 2012

Lu 216 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs