Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Un hamburger avec de la viande artificielle




Insolite : Un hamburger avec de la viande artificielle
Aux Pays-Bas, le Dr Mark Post est à l’origine d’une viande conçue sans aucune matière grasse et entièrement artificielle. Cette viande a été créée en laboratoire à partir des cellules souches d’un bœuf.
Plus besoin d’abattre un bœuf pour griller un steak, le Dr Mark Post est persuadé que sa viande artificielle est la réponse à de nombreux problèmes environnementaux. Une fois que sa viande artificielle sera commercialisée, il ne sera plus alors question de tuer les bœufs pour déguster un bon repas. Il a dévoilé ses premiers résultats au New York Times.
Mais pour l’instant, le prix du premier hamburger réalisé avec cette viande est également historique. En effet, pour être un des premiers à manger cette viande créée dans un laboratoire, il faudra débourser pas moins de 250.000 dollars. La première dégustation se tiendra à Londres dans quelques semaines. Le projet du Dr Post a reçu le soutien d’un riche donateur, souhaitant rester anonyme, dans le but de réduire le nombre d’animaux de ferme abattus.
Le Dr Post dit être plus que conscient des inconvénients liés à la production de cette viande artificielle. La première difficulté sera bien sûr de faire accepter aux consommateurs cette nouvelle façon de produire de la viande. “La viande produite à partir des cellules souches doit ressembler exactement à celle que nous avons l’habitude de consommer, autrement, il sera impossible de convaincre les gens de renoncer à ce qu’ils connaissent”, explique le Dr Post au New York Times.
Quant à la question du coût de cette viande, au moment de la production de viande artificielle en masse, le prix deviendra plus abordable. Mais pour l’instant, ce chercheur a besoin de 250.000 euros pour créer son premier hamburger. Cependant, la viande cultivée en laboratoire présente quelques avantages. On ne produit alors que la partie du bœuf dont on a véritablement besoin. Aucune partie de cette viande ne sera jetée.
Certains chercheurs pointent du doigt le fait qu’il aura toujours besoin d’animaux avec cette méthode pour extraire de nouvelles cellules. Mais, le travail du professeur Mark Post est loin d’être totalement abouti. Il envisage d’étudier d’autres méthodes pour perfectionner ce projet.

Libé
Jeudi 23 Mai 2013

Lu 332 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs