Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Top des hôtels




Insolite : Top des hôtels
Une mauvaise blague propulse le Bellgrove Hotel, refuge pour sans-abri, dans le top des hôtels anglais
Un hôtel de Glasgow, en Ecosse, qui héberge des sans-abri est entré dans le top 100 des meilleurs hôtels britanniques. Des petits malins ont jugé amusant de poster des retours très positifs sur le site de voyage TripAdvisor. Le site a ensuite retiré les faux avis. Façade décrépie, entrée peu attirante et barreaux aux fenêtres.
Le Bellgrove Hotel n’est pas le symbole de l’opulence. Cependant, il s’est placé dans le top 100 des meilleurs hôtels de Grande-Bretagne, publié par le site TripAdvisor. Ce titre n’a pas été usurpé, il est juste la conséquence de comiques du net.  
Les blagueurs ont laissé de nombreux avis très favorables sur le site, en gratifiant l’hôtel de Glasgow des cinq étoiles maximum. Poussant le vice, ils ont été jusqu’à vanter les mérites un spa exceptionnel, d’installations flambant neuves et d’une cuisine de qualité. “Les sols en marbre et les lustres en cristal étaient à couper le souffle”, commente un utilisateur, caché derrière le pseudo 927Jimp.
 “L’hôtel avait l’air un peu minable à l’extérieur mais les apparences sont parfois trompeuses. Chambres luxueuses, un spa et des installations de détente. Un véritable bijou”, ajoute gordy682. Des photos détournées de spa et autres installations avaient même été postées sur le site à propos du Bellgrove Hotel.
“C’est ironique”. Face à cette affaire, le directeur de l’établissement, Joe McKee est tombé des nues. “Nous ne savions même pas que nous étions sur TripAdvisor”, s’étonne-t-il dans les colonnes du DailyMail. “Nous avons contacté TripAdvisor et leur avons demandé de les retirer (les commentaires) car ils sont trompeurs”, précise McKee.
Sa requête a abouti et les faux avis ont été supprimés du site. “C’est ironique parce que l’établissement devrait être rénové au mois de mai. Mais il restera un foyer pour les sans-abri. Nous avons 150 hommes ici, certains ont des problèmes de drogue et d’alcool et il n’y a pas assez de places”, ajoute le directeur du Bellgrove Hotel. Ayant déjà fait l’objet d’un sujet de la BBC, l’établissement avait été décrit comme un “dépotoir pour les pauvres”. Toutefois, l’hôtel avait contesté ces accusations.

Libé
Vendredi 3 Mai 2013

Lu 216 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs