Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Retrouvailles familiales




Insolite : Retrouvailles familiales
Ce genre d’histoire a de quoi défrayer la chronique. Il y a 24 ans, un jeune garçon perd sa famille dans une gare bondée de Bombay. Après avoir établi des recherches particulièrement approfondies pendant des années, il va retrouver leur trace grâce au tatouage (jusque-là passé inaperçu) qu’il possède sur le bras.
Ganesh Raghunath Dhangade a perdu ses parents en 1989 alors qu’il n’avait que six ans. Un moment d’inattention lui a fait manquer le train dans lequel ses parents étaient montés quelques minutes plus tôt. A Bombay, là où il se retrouve seul, il sera pris en charge par un pêcheur puis très vite, il sera ramené dans un orphelinat. Plus grand, il tentera vainement à retrouver la trace de sa famille en fouinant dans les archives de la police. N’étant pas abandonné, il épluchera tous les fichiers des personnes disparues.
Quelques années plus tard, il devient agent de police. Grâce à ce nouveau statut, il va pouvoir étendre ses recherches et avoir accès à des pièces plus confidentielles. En regroupant des dossiers, il va se rendre compte que lui et sa mère possédaient un signe bien distinctif : un tatouage sur le bras. Très vite, il retrouve le nom de sa mère (Manda) puis en continuant à rassembler les nombreuses pièces du puzzle et notamment les archives de son orphelinat, il retrouvera le nom de la ville d’où il était originaire.
Une information vitale qui lui permettra de retourner sur les lieux. Arrivé dans le village de Mama Bhanja (une région boisée proche de Bombay
), il commence les recherches pour retrouver Manda, sa mère. Il est très vite conduit vers la cabane isolée d’une veille dame.
Après l’avoir interrogée, la dame en question, explique et confirme avoir perdu son fils il y a longtemps dans une gare. A la question : Possédait-il un signe distinctif? elle répondra que son fils, tout comme elle, possédait un tatouage sur le bras. 
«Nous sommes restés silencieux quelques minutes avant de nous étreindre et de pleurer», témoignait Ganesh Raghunath Dhangade , encore très ému par ces retrouvailles .

Libé
Jeudi 24 Octobre 2013

Lu 82 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs