Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Menacés d'excommunication




La célébration annuelle de la "pihtija", un porc en gelée qui fait la fierté du bourg de Rumenka en Serbie, a été annulée mardi: ses organisateurs ont cédé face aux menaces d'excommunication brandies par l'Eglise orthodoxe.
Cette année, la fête de la "pihtija", début mars, coïncidait avec le début du Carême orthodoxe, période de jeûne avant Pâques. Un choc de dates qui a suscité le courroux de l'archevêque Irinej qui y a vu une violation inacceptable de préceptes religieux.  "Il est inacceptable, contraire aux coutumes orthodoxes que vous teniez cette manifestation païenne", a-t-il écrit aux organisateurs, confie à l'AFP l'un d'entre eux, Branislav Popovic.
Dans ce courrier, le dignitaire religieux, considéré en Serbie comme un conservateur au sein du clergé orthodoxe, menace d'excommunication ceux qui participeraient à l'organisation des festivités qui attirent chaque année plus de 10.000 invités dans cette commune de 5.000 habitants. Et s'ils s'entêtaient encore, l'église du village sonnerait le glas toutes les demi-heures, a encore menacé Irinej dans ce courrier, également dénoncé par l'association des "Athées de Serbie".
En conséquence, "après plusieurs nuits blanches de réflexion", Branislav Popovic a "décidé de reporter la manifestation pour le premier week-end après Pâques si cela est faisable". "Cela a créé beaucoup de tensions chez nous, une situation très désagréable. Les prêtres locaux faisaient pression sur nous, ils nous rendaient visite à la maison", a raconté à l'AFP Branislav Popovic.
Contacté par l'AFP, l'archevêché de Novi Sad (nord) n'a pas souhaité commenter cet incident, annonçant la prochaine publication d'un communiqué.
L'archevêque Irinej n'en est pas à sa première campagne. En 2005, il était intervenu pour s'offusquer contre un festival de la saucisse dans le village de Turija. Mais les organisateurs avaient fait la sourde oreille.
"Nos prêtres faisaient sonner le glas, mais on a mis à fond le volume des amplis pour ne pas entendre les cloches. Nous sommes une manifestation qui figure désormais sur les calendriers touristiques internationaux et nous ne pouvons simplement pas l'annuler pour de telles raisons", s'est rappelé pour l'AFP Miroslav Medurovic, président du comité d'organisation.
La majorité des quelque 7,1 millions de Serbes sont orthodoxes. L'Eglise orthodoxe exerce une forte influence sur une grande partie de la population, notamment dans les zones rurales.

Mercredi 15 Mars 2017

Lu 322 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs