Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Maison hantée




Insolite : Maison hantée
C'est une histoire qui débute comme un mauvais film d'épouvante.
Une porte-close au sous-sol dont émane des bruits étranges, des portes d'armoires, fours et micro-ondes inexplicablement ouverts au petit réveil. Après quelques frissons, un groupe de quinze étudiants de l'Ohio State University, résidant en collocation, ont découvert avec stupeur qu'un étudiant s'était en fait organisé une véritable chambre étudiante au sous-sol, dans le plus grand des secrets.
Pour plaisanter, l'un des résidents, Mark Hartman faisait courir la rumeur qu'un "fantôme" hantait les lieux, rapporte le Huffington Post. Capable de traverser des portes paraissant impénétrables, certes, mais ce "fantôme" s'est vite avéré n'être qu'un modeste étudiant "sympathique" qui profitait du peu de surveillance de la résidence.
C'est au moment de changer les serrures que les étudiants, accompagnés de leur agent immobilier, ont découvert que derrière cette porte fermée se cachait en réalité une chambre complète, ornée de photos d'un jeune homme et de sa famille. Ce mystérieux inconnu connaissait en réalité parfaitement la maison et les serrures n'ayant pas été changées depuis plus d'un an, en a profité pour s'y installer paisiblement.
Depuis plus d'un mois, il était parvenu à mener une vie tranquille dans le plus grand des secrets. L'un des occupants, Brett Mugglin, l'avait déjà croisé et l'avait alors pris pour l'ami d'un de ses camarades. L'inconnu s'était alors présenté comme "Jeremy" et avait l'air d'"un gars vraiment sympa" confie Brett Mugglin pour Lantern OSU. Une fois les serrures changées, les étudiants ont déménagé toutes les affaires contenues dans la chambre et ont invité "Jeremy" à reprendre contact. "Ça me fait vraiment de la peine pour lui, mais il n'avait rien à faire ici" poursuit Brett Mugglin.
Cette affaire ne restera pas sans conséquences puisqu'un groupe de résidents a décidé de porter plainte contre l'agence responsable de cette maison estudiantine pour avoir été si peu attentive et prévenante. Si cette fois-ci, ce ne fut qu'un étudiant "sympa" de l'Ohio State University, l'issue aurait pu être toute autre s'il s’était agi d'un individu aux intentions plus troubles.

Libé
Dimanche 22 Septembre 2013

Lu 187 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs