Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Les photos sur Facebook




Insolite : Les photos sur Facebook
La tête dans les toilettes, les yeux grands ouverts, les yeux fermés, les yeux rouges du défoncé... Vos photos Facebook vous rappellent des soirées mémorables dont par un malheureux hasard vous ne pouvez vous souvenir. Problème, ces clichés ne vous mettent pas en valeur. Du moins pour le poste que vous convoitez. Et si votre éventuel futur employeur laissait glisser ses doigts sur son clavier, cherchant sur le réseau social, comme des têtes chercheuses, votre profil et tombait malencontreusement sur ces photos. Qu'en penserait-il selon vous ?
Alors oui, vous pouvez toujours configurer vos paramètres de confidentialité. Mais ne vous précipitez pas, car selon une étude américaine ces photos pourraient bien être à votre avantage. En effet, selon William Stoughton, candidat au doctorat à l'Universite de Caroline du Nord (Etats-Unis), qui a dirigé cette étude, ce type de photos de soirées ne prouvent rien quant à la qualité de votre travail. "Les personnes consciencieuses sont tout aussi susceptibles de poster de tels clichés que des personnes qui ne le sont pas", explique-t-il.
De même, ces photos de soirées seraient gage d'une certaine amabilité et sociabilité. Les personnes qui n'hésitent pas à les poster sur leur profil seraient également plus enthousiastes que celles qui ne le font pas. Un aspect non négligeable pour les employeurs, surtout dans les professions qui impliquent une interaction avec les autres.
En éliminant ces candidats, "l'employeur pourrait passer à côté d'un employé modèle", souligne Lori Foster Thompson, professeur de psychologie et coauteur de l'étude.
Comment connaître l'impact de vos photos Facebook sur vos chances d'être recruté ? Les auteurs de l'étude ont proposé un questionnaire à 175 étudiants qui convoitaient le même poste d'assistant de recherche. Le but étant d'évaluer leurs traits de personnalité au travers de caractéristiques telles que l'extraversion, l'amabilité et la responsabilité. Puis deux semaines après leur entretien d'embauche, les chercheurs les ont interrogés de manière confidentielle et en ligne sur le contenu qu'ils peuvent publier sur leur pages Facebook.
Il s'avère alors que ceux qui publient peu ou pas de photos de soirées sur leur profil seraient plus susceptibles d'être désagréables au travail. De même que ceux qui écrivent des commentaires négatifs sont sans surprise moins polis et moins souples face à une situation en entreprise.

Libé
Mercredi 4 Septembre 2013

Lu 181 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs