Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Les objets saisis dans les aéroports américains




Insolite : Les objets saisis dans les aéroports américains
Des cannes-épées, des explosifs inertes, des pistolets chargés et une massue d’allure médiévale: les autorités américaines ont publié vendredi le bilan 2013 des objets dangereux ou étranges découverts dans les bagages des passagers des aéroports américains.
Photos à l’appui, l’Administration de la sécurité des transports (TSA) raconte que ses agents ont repéré 1.813 armes à feu, dont 1.477 étaient chargées, aux points de contrôle de 205 aéroports l’an dernier, grâce aux portiques détecteurs de métaux et aux scanners corporels. Près de 639 millions de passagers ont été contrôlés en 2013.
Atlanta, le plus grand aéroport au monde en termes de passagers, arrive en tête avec 111 armes en 2013, dont un pistolet chargé de huit balles découvert grâce à un scanner corporel sur la jambe gauche d’un passager, arrêté par la police.
A Boston, les agents de sécurité ont découvert un fusil en pièces détachées dans les coutures d’un sac.
Plus alarmant, des explosifs inertes ont déclenché à plusieurs reprises des alertes, car comme l’explique la TSA, “on ne peut pas savoir s’ils sont réels ou des jouets ou des répliques tant qu’on n’a pas fait venir les experts en explosifs”.
La liste est longue: une fausse veste d’attentat suicide —destinée à des formations sur les explosifs— très ressemblante, des détonateurs avec un pain d’explosifs C4 ou encore des munitions de bazooka de la Seconde Guerre mondiale, tous inertes.
La TSA publie aussi une mosaïque photographique de grenades découvertes sur les passagers —136 au total.
Les poignards, sabres, épées, machettes et autres lames constituent une catégorie à part, où l’ingéniosité surpasse celle des détenteurs d’armes à feu. Les agents ont ainsi découvert de multiples cannes dissimulant une épée, un peigne-couteau et le fameux couteau-carte de crédit.
Moins dangereux, mais plus intrigant: une massue dans le sac cabine d’un passager à Chicago et les fragments de crâne humain trouvés dans des pots en argile dans un bagage enregistré à l’aéroport de Fort Lauderdale en Floride. La TSA précise: “Les fragments n’étaient pas dangereux, mais ils ont ralenti les procédures de contrôle car la zone est devenue rapidement une scène de crime”.
Les armes à feu peuvent être transportées par avion aux Etats-Unis, mais il faut qu’elles soient déchargées et dans les bagages en soute.

Lundi 27 Janvier 2014

Lu 335 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs