Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Le monde à l’envers




Insolite : Le monde à l’envers
Bojana Danilovic n’est certainement pas une femme comme les autres. Agée de 28 ans, cette jeune femme d’origine serbe voit le monde à l’envers. Non, ceci n’est pas à prendre au figuré mais bel et bien au sens propre.
Les médecins et les scientifiques ne comprennent toujours pas pourquoi cette femme n’arrive pas à voir le monde à l’endroit. Souffrante d’une maladie très rare nommée “le phénomène d’orientation spatiale”, Bojana Danilovic voit les choses comme elles sont, mais lorsque ces informations parviennent à son cerveau, ce dernier les transforme et les met à l’envers. Ainsi, ce qui est à l’endroit au départ se renverse.
Unique en son genre, ce problème atteint la vie quotidienne de Bojana Danilovic. Lorsqu’elle lit un journal, la jeune Serbe doit le mettre à l’envers pour pouvoir le lire correctement. D’ailleurs, ceci lui cause de nombreux soucis puisque de nombreuses personnes l’abordent pour lui dire qu’elle tient son papier dans le mauvais sens. De même, lorsqu’elle a été embauchée en tant qu’employée dans l’administration de sa ville, Bojana Danilovic devait retourner son écran d’ordinateur pour pouvoir bien faire son travail. Chez elle, elle doit retourner le poste de télévision pour bien voir l’image. “Cela peut sembler incroyable pour la plupart des personnes mais, pour moi, tout est normal. Je suis née ainsi. Je vois le monde de cette manière” a-t-elle déclaré relayée par le site Oddity Central.
Et n’allez pas croire que Bojana fait semblant de lire à l’envers car dès son plus jeune âge, tout ce qu’elle faisait était à l’envers. Lors de l’accouchement, Bojana Danilovic est apparue au monde les pieds en premiers. Lorsqu’elle rampait au sol, elle le faisait à l’envers et il en était de même lorsqu’elle a appris à marcher, a raconté sa mère. A l’école, lorsqu’elle écrivait sur une feuille de papier vierge elle le faisait à l’envers c’est-à-dire qu’elle commençait par le coin inférieur droit pour terminer au coin supérieur gauche. Malgré les efforts de ses parents et de ses professeurs pour lui apprendre à lire et à écrire dans le bon sens, Bojana Danilovic n’est jamais parvenue à faire les choses à l’endroit.  
Aujourd’hui, Bojana Danilovic est une femme heureuse. Outre ce dysfonctionnement cérébral, la jeune Serbe a une vie rangée et a même eu le droit au développement d’un logiciel spécifique pour qu’elle ne soit pas obligée de retourner l’écran de son ordinateur de travail. Son seul regret est de ne pas pouvoir passer le permis de conduire et de conduire une voiture.

Libé
Lundi 25 Mars 2013

Lu 139 fois


1.Posté par ali le 25/03/2013 11:15
je trouve que c’est drôle, elle lit quand même les mots correctement du début vers la fin sinon comment comprendrait _elle ?

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs