Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Grâce à un chaton




Insolite : Grâce à un chaton
Le soldat américain Jesse Knott, en mission en Afghanistan, a perdu plusieurs de ses compagnons lors d’une attaque le 8 décembre 2011. Victime de dépression, Jesse Knott avait de plus en plus de mal à retrouver l’espoir. Pris dans ce gouffre, il a néanmoins su retrouver du réconfort auprès d’un chaton, qui a rejoint sa vie par hasard. L’arrivée de l’animal dans la vie de Jesse Knott a en effet été une bénédiction.
Alors que Jesse Knott était dans son bureau, sur une base en Afghanistan, en train de ruminer ses angoisses, ce chaton est entré et s’est posé contre lui. Ce geste, il l’a pris comme un message du destin: “J’avais perdu confiance en moi. J’avais perdu la foi. Puis d’un coup, ce chat est venu, et c’était comme s’il me disait ‘Hey, relève la tête’”, raconte le sergent Jesse Knott au site Portland Tribune. Et alors que les militaires ne sont pas autorisés à avoir des animaux de compagnie, ce sergent a tout de même pu garder son chaton.
A la mort de ses compagnons, seul ce chaton lui a permis de continuer à se battre. C’est à ce moment que Jesse Knott a compris que Koshka était plus qu’un simple animal de compagnie, il faisait pleinement partie de sa famille.    
L’idée de se retrouver séparé de Koshka était insupportable pour le militaire: “Il m’a fait sortir d’une des périodes les plus sombres de ma vie, alors j’ai décidé de le sortir d’un des endroits les plus sombres”. Il a donc décidé de l’envoyer aux Etats-Unis. Pour cela, il a eu besoin de l’aide d’un interprète qui s’est chargé d’amener le chaton jusqu’à Kaboul. De là, les parents de Jesse ont payé un billet d’avion pour cet adorable animal. La famille a dû dépenser 3.000 dollars, soit 2.300 euros environ, pour sauver le félin.
Koshka a donc pu troquer son univers de guerre contre un aller-simple pour Portland. En s’occupant de l’animal d’un militaire américain, l’interprète afghan a pourtant mis sa vie en danger. Mais grâce à lui, ce lien très touchant que le soldat a créé avec Koshka se poursuivra au-delà de la mission militaire. 

Libé
Jeudi 4 Avril 2013

Lu 171 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs