Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Des policiers en carton




Insolite :  Des policiers en carton
La police de Bangalore, en Inde, tente une nouvelle méthode pour réduire les infractions routières: elle positionne des policiers en carton sur le bord des routes afin que les conducteurs pensent que les forces de l’ordre ne cessent de les surveiller.
Le nombre de morts sur les routes a explosé en Inde, malgré le peu de personnes possédant une voiture. Pour cause: une faible application de la loi, des conducteurs non formés à la conduite et le mauvais état des routes. Ainsi, l’Inde est devenu l’un des pays où l’on compte le plus de morts liés à la circulation routière dans le monde.
De nombreux automobilistes indiens obéiraient aux règles de circulation s’ils pensaient que les forces de l’ordre les avaient à l’oeil en permanence, “mais nous ne pouvons pas être partout”, a expliqué un commissaire de police de Bangalore, MA Saleem, lundi à l’AFP.
“Dans les villes indiennes, les conducteurs ne respectent pas le code de la route lorsqu’il n’y a pas de policiers à proximité, ils grillent les feux et prennent les sens interdits”, a déploré ce commissaire.
“Ces policiers en carton sont très efficaces et ils peuvent travailler sept jours par semaine”, a ironisé Saleem.
De tels “policiers” sont souvent utilisés dans certains pays comme la Grande-Bretagne et l’Amérique du Nord pour prévenir certains délits mais, selon Saleem, c’est la première fois que l’idée est mise en pratique dans une ville indienne.
Pour le moment, trois policiers en carton kaki ont été déployés sur les routes principales de la ville.
Un policier en carton a toutefois été volé la semaine dernière mais cela n’a pas découragé le commissaire Saleem qui a expliqué que, désormais, les faux policiers seraient retirés la nuit afin de réduire les risques de vol.
Il a déclaré vouloir installer dix policiers en carton en plus sur les routes de Bangalore.
“De loin, le faux policier ressemble à un vrai”, a reconnu un chauffeur de Bangalore à la chaîne de télévision indienne NDTV, alors qu’un autre a admis avoir été dupé par ces morceaux de carton.
“Deux ou trois fois, a-t-il ajouté, nous avons pensé qu’un vrai policier se tenait là, alors nous avons ralenti”.

Libé
Samedi 30 Mars 2013

Lu 174 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs