Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Des cornes sur la tête d'Hillary Clinton




Insolite : Des cornes sur la tête d'Hillary Clinton
Hillary Clinton, probable candidate à la présidentielle américaine de 2016, s'est vu affubler, soit par inadvertance soit par un choix éditorial malicieux, de deux petites cornes de diable sur la dernière couverture du magazine Time jeudi. La silhouette en ombre chinoise sur fond bleu de Mme Clinton, aisément reconnaissable, est ainsi surmontée par le "M" du mot "Time" situé en haut de la page. Mais la lettre est située de telle manière qu'elle donne l'air à Mme Clinton d'avoir deux petites cornes.
Ce n'est pas la première fois qu'une telle incongruité se produit en couverture du prestigieux magazine, où l'emplacement du "M" a déjà conduit plusieurs personnalités comme le pape François ou le fondateur de Microsoft Bill Gates à se retrouver présentées avec de telles cornes démoniaques.
Un reporter de Time a ainsi tweeté un lien vers pas moins de 33 Unes du magazine présentant la personnalité de couverture "cornue", dont une avec le mari de Mme Clinton, l'ancien président Bill Clinton (1993-2001).
Mais après une semaine assez pénible, où la probable future candidate démocrate s'est retrouvée au coeur d'une tourmente médiatique concernant l'utilisation de sa boîte mail privée du temps où elle était secrétaire d'Etat, et où l'on a appris que la fondation Clinton avait reçu des dons de nations étrangères, notamment du Moyen-Orient, l'image de couverture a fait naître de furieux débats sur les réseaux sociaux. "Raté de Photoshop ou subtil message éditorial ?", s'interrogeait le magazine conservateur National Review sur Twitter.
Le titre de Time accompagnant cette image n'est pas non plus très flatteur: "La manière Clinton". "Ils écrivent leurs propres règles. Cela va-t-il marcher cette fois?", s'interroge l'hebdomadaire. Hillary Clinton n'a pas encore annoncé formellement sa candidature à la présidentielle de 2016, mais l'ancienne Première dame pourrait se lancer dans les semaines à venir selon des rumeurs insistantes. Même si elle ne s'est pas encore déclarée, elle est toutefois déjà une cible de choix pour les nombreux candidats éventuels républicains.
La polémique sur ses emails envoyés à partir d'une messagerie privée, au lieu d'une messagerie gouvernementale comme c'est la norme, du temps où elle était secrétaire d'Etat, a ainsi jeté une ombre sur le lancement de sa campagne qui semblait être minutieusement préparé.
Chaque jour de nouvelles révélations se font jour dans cette saga des emails et jeudi la porte-parole du département d'Etat, Jennifer Psaki, a déclaré que Mme Clinton avait refusé le téléphone Blackberry qui lui avait été proposé. Mais "ce n'était pas une obligation, personne n'est obligé d'utiliser un Blackberry du département d'Etat", a souligné Mme Psaki.

Lundi 16 Mars 2015

Lu 412 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs