Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Des chiens pour remettre les détenus debout




Insolite : Des chiens pour remettre les détenus debout
Avec un aboiement d'excitation, les chiens se précipitent dans les couloirs, où ils sont attendus pour 3 heures de jeux et de câlins. C'est le moment de "thérapie animale" à la prison de Bollate, près de Milan.
Dans cet établissement modèle, où les détenus demandent à être transférés, Valeria Gallinotti, fondatrice de l'association Dogs Inside, a apporté Titti, Tato et Carmela, une labrador, un doberman et une bâtarde.
Meurtriers et violeurs entourent les chiens, enfouissent leurs mains dans leur fourrure, les couvrent de baisers et lancent sans se lasser balles de tennis et ballons de foot dans la cour bétonnée de la prison, courant avec eux sans se soucier de la pluie.
"Mon rêve était d'organiser des sessions de thérapie animale en prison parce que c'est l'endroit où il y a le moins d'affection, et où les chiens apportent du calme, du lien émotionnel et du contact physique", explique à l'AFP Mme Gallinotti, 47 ans.
Depuis mars, elle vient bénévolement une après-midi par semaine et retrouve le même groupe d'une douzaine de détenus.
Elle leur apprend à enseigner aux chiens comment tendre la patte ou s'allonger, et leur donne aussi quelques rudiments de "pet-therapy", dans l'idée qu'ils s'y mettent à leur tour à leur sortie de prison.
"J'ai toujours aimé les animaux. J'avais un chat et un chien à la maison, et la thérapie a été formidable", raconte Nazareno Caporali, 53 ans, condamné à la perpétuité pour meurtres, et qui prépare un nouveau diplôme universitaire.
"J'espère qu'un jour nous pourrons proposer à quelqu'un d'autre ce que nous avons reçu, en faisant de la +pet-therapy+ avec des personnes malades d'Alzheimer ou des enfants souffrant de problèmes psychologiques, avec la dignité qui nous a été accordée ici", ajoute-t-il, tandis que Titti, fourbue, s'accorde une petite sieste à côté.
L'idée d'utiliser des animaux pour favoriser la socialisation et la relaxation remonte au XVIIIe siècle, et a continué à se développer depuis.
A Bollate, les chiens permettent aussi de lutter contre la solitude qui plane au-dessus des cellules, même dans cette prison expérimentale immaculée de moyenne sécurité construite en 2000 fourmillant d'initiatives pour lutter contre la récidive.
Maurizio, 36 ans, condamné pour avoir ordonné cinq meurtres mafieux et officiellement libérable en 2087 - même s'il s'attend à purger au total une trentaine d'années en prison - est déjà passé par plus de 15 établissements pénitentiaires.
Pour lui, Bollate est "de loin le plus avancé en terme d'opportunités pour se re-créer".
Les prisons italiennes sont parmi les plus surpeuplées d'Europe, en particulier parce qu'une moyenne de 78% des détenus récidivent. A Bollate, le taux est tombé à 20%.
La prison propose des formations pour devenir cuisinier, électricien ou charpentier, mais aussi des cours de peinture, de yoga ou de jardinage.
Mais pour avoir la possibilité de passer leurs matinées à jouer au tennis, apprendre une langue étrangère ou jouer avec les chiens, les détenus doivent accepter un certain nombre de conditions, comme de vivre avec des "pointeurs", les condamnés pour délits ou crimes sexuels en général maintenus à l'écart des autres détenus.
Nicolo Vergani, 25 ans, un ancien bénévole de la Croix-Rouge condamné pour actes pédophiles, explique qu'il voudrait travailler avec des animaux à sa sortie, et espère se spécialiser en zoologie après son diplôme de biologie.
"Je suis la +pet-therapy+ pour me préparer à ce que je veux faire plus tard", explique-t-il, pendant que les autres détenus essaient d'empêcher les chiens de dévorer les gâteaux et les pizzas qu'ils ont préparés dans les cuisines mises à disposition à côté des cellules.
Carmela est sa préférée. "Parce qu'elle est arrivée ici et elle ne savait pas trop quoi faire. Elle avait si peur, un peu comme nous tous quand nous arrivons en prison. Maintenant, comme nous, elle aussi commence à s'habituer".

AFP
Mardi 6 Janvier 2015

Lu 419 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs