Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Comment démissionner avec classe




Insolite : Comment démissionner avec classe
Décrocher un boulot ce n'est jamais facile. Mais le quitter n'est pas si simple non plus. Il faut respecter quelques règles de bon vivre pour partir avec classe et avec sa réputation saine et sauve. Découvrez 5 astuces compilés par le magazine Forbes pour laisser un bon souvenir à votre ancien job.
- Ne pas partir fâché
C'est peut-être le plus important. Ne jamais cracher sur ses collègues, ni partir fâché. Laisser une bonne image, ça se cultive et il serait vraiment dommage de partir sur une fausse note. Vous n'êtes pas forcé d'être hypocrite, mais mettez plutôt en valeur les côtés positifs de vos collègues et de vos supérieurs plutôt que leurs manies qui vous agacent. N'oubliez pas qu'une carrière est longue, vous pourriez être amené à les recroiser...
- Préparer son départ
Quitter son poste ne s'improvise pas. Il faut que vous ayez en tête que la Terre (et surtout votre boîte) ne s'arrêtera pas de tourner sans vous. Du coup, pensez à bien clore vos dossiers en cours. Mettez au parfum ceux qui pourraient avoir à reprendre la main et bien sûr ne prenez pas de nouvelles missions. Notez également que la transmission de compétences est une belle preuve de professionnalisme même si l'on change de crèmerie très prochainement.
- Ne pas jouer la montre, ni la surenchère
Si un départ se prépare en amont, il s'annonce aussi le plus tôt possible. Prenez votre boss à part pour lui expliquer que vous quittez l'entreprise. Ne soyez pas trop solennel: une discussion de quelques minutes en face à face, rien que tous les deux, suffira. N'en dites pas trop non plus sur votre prochain projet. Contentez-vous de dire que vous avez accepté "une offre qu'on ne peut pas refuser" pour pasticher le Parrain. De même, refusez toute contre-offre. La surenchère ne vous aidera pas à quitter sereinement votre job (sauf si c'est ce que vous vouliez dès le départ, dans ces cas là, chapeau !).
- Faire ses valises avant
N'attendez pas le dernier jour pour faire vos cliques et vos claques. Songez à récupérer petit à petit tous vos effets professionnels et personnels. Ainsi, copiez les infos dont vous avez besoin, récupérez les coordonnées nécessaires et ramenez les dessins de vos bambins accrochés au mur avant le dernier jour. Parce que partir le carton sous le bras et chargé comme une mule, c'est pas super classe. Ça fait plus départ empressé au Club Med que carrière rondement menée et maîtrisée.
- Organiser un pot de départ
Last but not least: le pot de départ. Tradition qui semble peut-être un peu beauf sur les bords, mais qui a le don de vous assurer une petite popularité. Le banquet, tradition ancestrale, en version gâteaux apéro, muffin maison et petit verre de crémant sera du plus bel effet. Vos collègues ne pourront pas vous en vouloir de leur offrir en cadeau de départ une petite pause supplémentaire. Ah oui, dernier point. Ne faites pas de cadeau, ça ferait "too much".

Libé
Samedi 13 Avril 2013

Lu 258 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs