Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Bug morbide pour Facebook




Le groupe américain Facebook a reconnu une "terrible erreur" et s'est excusé. Mais pour quelque deux millions d'utilisateurs du réseau social ayant découvert en fin de semaine leur décès sur leur profil, le bug a été amer.
Parmi ces deux millions - une estimation chiffrée des médias américains -, figurait le grand patron et fondateur du réseau social, Mark Zuckerberg. "Nous espérons que ceux qui aiment Mark trouveront du réconfort en voyant ce que d'autres partagent" en hommage à sa vie, a-t-il été écrit un temps sur son profil vendredi, jour où est survenue l'erreur. "Pauvre Mark", "Cela ne devrait pas arriver au type le plus merveilleux", pouvait-on lire alors parmi les réactions écrites sur Twitter, autre réseau social majeur de la planète Internet.
Le bug s'est matérialisé sur les comptes Facebook des utilisateurs par une petite fleur et le message "En souvenir de" précédant leur nom. Ces éléments signalent d'ordinaire les comptes de commémoration des utilisateurs décédés, dont les proches en ont fait la demande.
"Pendant un bref moment aujourd'hui (vendredi), un message destiné aux comptes de commémoration a été posté par erreur sur d'autres comptes", a expliqué à l'AFP un porte-parole de Facebook. "C'est une terrible erreur que nous avons désormais résolue", a-t-il ajouté. Facebook a assuré avoir travaillé aussi vite que possible pour corriger le bug.
Après la survenance de l'erreur, plusieurs utilisateurs avaient clamé qu'ils étaient bien en vie, tout en remerciant ceux qui avaient marqué leur sollicitude à leur égard. "Plus tôt cet après-midi, mon compte Facebook a publié un beau message à mes amis, en leur demandant de +se souvenir de moi+ et de +trouver du réconfort dans les choses que les autres partageront+ sur moi", a ainsi raconté la journaliste du Washington Post spécialisée dans les nouvelles technologies, Abby Ohlheiser.
"C'était très touchant, il y avait un petit dessin de fleur. Le truc, c'est que je ne suis pas morte", a-t-elle ironisé.
La fonctionnalité du réseau social liée à la survenance d'un décès permet "aux amis et à la famille de se réunir et de partager des souvenirs après le décès d'une personne", a expliqué Facebook.
"Selon notre règlement, si Facebook est informé du décès d'une personne, nous transformons son compte en compte de commémoration". Il faut notamment pour cela présenter une preuve du décès.

Mardi 15 Novembre 2016

Lu 110 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs