Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Atterrissage forcé




Insolite : Atterrissage forcé
Aux Etats-Unis, un avion Boeing 747 Cargo, le plus gros avion cargo du monde, s’est malencontreusement posé sur la piste d’un aéroport qui n’était pas sa destination. Le problème, c’est que la piste de l’aéroport est trop petite pour faire redécoller un avion de ce calibre !
L’avion en question était un avion de transport de marchandises appartenant à la compagnie Dreamlifter. Dans la soirée du 20 novembre courant, ce dernier a pris son chemin vers les cieux depuis l’aéroport JFK de New York. Il devait atterrir quelques heures plus tard à l’aéroport McConnell Air Force Base au Kansas, au Centre des Etats-Unis. Mais c’est sur la piste de l’aéroport Jabara Airport à Wichita que ce dernier s’est posé à 21h38. La distance entre les deux aéroports est supérieure à 16 kilomètres.
Mesurant plus de 70 mètres de longueur, le Boeing 747 Cargo Dreamlifter était bien trop grand et trop lourd pour espérer décoller à nouveau et atteindre sa bonne destination dans l’immédiat. En effet, la piste de décollage de l’aéroport de Wichita a un manque de 915 mètres de longueur pour que le Boeing 747 puisse prendre son envol en toute sécurité, explique The Daily Mail.
Lorsque le pilote a atterri au mauvais aéroport, celui-ci s’est adressé à la tour de contrôle de l’aéroport McConnell : “Effectivement monsieur, nous avons atterri à l’autre aéroport”. Suite à cette faute d’inattention, plus de 10 heures se sont écoulées entre le moment de l’atterrissage et le moment où la solution a été trouvée. Les autorités ont fermé une branche d’autoroute pour que le Boeing 747 puisse avoir une piste assez longue pour prendre son envol. Plusieurs agents de police veillaient donc à la bonne fermeture de la route en ayant posé des barrages.
Finalement, le Cargo a rejoint sa bonne destination quinze minutes plus tard. Toutefois, tout n’est pas encore terminé puisqu’une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de ce mauvais atterrissage. Ainsi, les enquêteurs devront savoir si ceci a été la faute du pilote, la faute d’une mauvaise communication ou bien un autre facteur.

Libé
Vendredi 29 Novembre 2013

Lu 1352 fois


1.Posté par jerome le 29/11/2013 21:51
Petite précision : La compagnie propriétaire de l'avion n'est pas la compagnie "Dreamlifter" mais la compagnie "Atlas Air". "Dreamlifter", c'est le nom de l'avion. (747 Dreamlifter).

Ces appareils, dont il existe seulement 4 exemplaires, ont été transformés par Boeing, et servent uniquement à transporter des pièces du Boeing 787 (ailes et fuselages) entre les différents fournisseurs de Boeing.

Voilà !

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs