Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Insolite : Arturo, ours polaire argentin déprimé, lorgne vers le Canada




Insolite : Arturo, ours polaire argentin déprimé, lorgne vers le Canada
Arturo, le vieil ours polaire du zoo de Mendoza, en Argentine, est déprimé depuis la mort de sa compagne. Epuisé par la canicule estivale dans cette région semi-aride au pied des Andes, il attend un éventuel visa pour le Canada.
Vendredi, des vétérinaires canadien, chilien et argentin doivent se rendre au chevet du plantigrade de 29 ans pour déterminer s’il est apte à faire le long voyage en avion vers le Canada, car un zoo de Winnipeg propose de l’adopter.
A Mendoza et dans le reste de l’Argentine, personne n’est indifférent au sort de l’ours de 400 kg à l’épais pelage jaunâtre, qui émeut et alimente les conversations.
Les Argentins ont encore à l’esprit la disparition tragique d’un autre ours polaire, Winner, 16 ans, prématurément arraché à l’affection des visiteurs du zoo de Buenos Aires pendant la canicule de Noël 2012 alors qu’il faisait 40 degrés.
Mais Arturo, habitué depuis 20 ans aux étés chauds (35 à 40 degrés) et aux douces températures hivernales de Mendoza, supportera-t-il les -20 degrés de l’hiver canadien?
Né aux Etats-Unis en 1985, Arturo est arrivé en 1993 à Mendoza, ville de 120.000 habitants entourée de vignobles qui ont fait sa réputation.
“Malgré son âge, il est en bonne santé”, affirme le directeur du zoo, Gustavo Pronotto, indiquant que l’espérance de vie de l’ours polaire est légèrement supérieure à 20 ans. En captivité, il vit souvent jusqu’à 30 ans.
L’Assiniboine Park Zoo de Winnipeg a proposé de prendre en charge ses frais de voyage.
L’organisation écologiste Greenpeace, qui a réuni 160.000 signatures en ce sens, a mené campagne pour le transfert “d’urgence” d’Arturo au Canada, “un environnement plus proche de son habitat naturel”.
Le Canada abrite 60% des 20.000 à 25.000 ours blancs de la planète, qui se concentrent dans l’Arctique (Russie, Etats-Unis, Norvège, Groënland).
Classé “vulnérable” par l’Union internationale pour la conservation de la nature, l’ours polaire (ursus maritimus) est le plus grand prédateur terrestre.
 

Lundi 10 Février 2014

Lu 278 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs