Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Injure publique à caractère raciste à l’encontre de Taubira

Indignation de la classe politique française




Injure publique à caractère raciste à l’encontre de Taubira
Une enquête préliminaire pour injure publique à caractère racial a été ouverte mercredi sur la Une de Minute avec le titre "Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane", a annoncé le parquet de Paris. Cette enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne. Cette Une de l'hebdomadaire d'extrême droite a suscité l'indignation du monde politique, à droite comme à gauche.
Interrogé par l'AFP mercredi matin, un porte-parole de Presstalis, distributeur de la presse française, a expliqué que seule une décision de justice pouvait bloquer la diffusion d'un journal, et qu'à sa connaissance il n'existait aucune décision de ce type.
Egalement sollicité tôt mercredi matin par l'AFP, Jean-Marie Molitor, directeur de la publication de Minute, a indiqué ne pas être encore allé à son bureau et donc ignorer si un courrier judiciaire quelconque l'y attendait.
Sous une photo de la ministre, le magazine a titré "Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane", renchérissant sur les insultes racistes qui l'ont visée récemment.
Mardi soir, Matignon avait annoncé dans un communiqué que le Premier ministre avait saisi le procureur de la République de Paris en portant à sa connaissance "ces faits susceptibles de constituer l'infraction d'injure publique à caractère racial".
Un peu plus tôt, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, avait affirmé que le gouvernement étudiait "les moyens d'agir contre la diffusion" du journal, à paraître mercredi. "Nous ne pouvons pas laisser passer cela", avait-il déclaré en marge d'un colloque à l'Assemblée nationale sur les réponses à apporter face à la montée du Front national.
Christiane Taubira, présente au même colloque, n'avait pas souhaité réagir et la Chancellerie, interrogée par l'AFP, avait exclu un peu plus tôt d'engager des poursuites.
L'hebdomadaire affirme dans son "Ours" avoir tiré ce numéro à 40.000 exemplaires.

AFP
Jeudi 14 Novembre 2013

Lu 118 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs