Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Influencé par Bernie Sanders, le programme des démocrates marqué à gauche




Appelant ses partisans à reconnaître la défaite et à voter pour Hillary Clinton à la présidentielle américaine de novembre, Bernie Sanders assure que leur campagne a permis d'aboutir au programme "le plus progressiste de l'histoire du parti démocrate".
Voici les principaux points de ce programme adopté lundi lors de l'ouverture de la convention du parti à Philadelphie:

- Les "1%" les plus riches -
Reprenant le leitmotiv de la candidature Clinton, "plus forts ensemble", le programme dénonce, dès son préambule, le fait que "1%" de la population dispose d'une part disproportionnée de la richesse des Etats-Unis. Une expression empruntée au mouvement Occupy Wall Street et martelée par Bernie Sanders tout au long de sa campagne.

- Augmenter le salaire
 minimum -
Les troupes de Bernie Sanders sont parvenues à imposer leur proposition d'augmenter le salaire minimum fédéral jusqu'à 15 dollars, contre 7,25 dollars actuellement, tandis qu'Hillary Clinton avait soutenu une hausse à 12 dollars.

- Agir contre la "cupidité 
et l'inconscience 
de Wall Street" -
Employant un vocabulaire musclé qui rappelle les discours du sénateur du Vermont, les démocrates promettent de "lutter contre la cupidité et l'inconscience de Wall Street", dans un texte nourri d'échos à la crise financière de 2008. "Les démocrates soutiendront des lois plus dures et des peines civiles pour les délinquants de Wall Street qui exploitent la confiance du public".

- Des impôts pour 
les plus riches -
"Nous nous assurerons que ceux qui sont au sommet contribuent à l'avenir de notre pays en mettant en place un impôt additionnel pour s'assurer que les millionnaires et milliardaires paient une part juste".

- Avortement -
Face à l'opposition ferme des républicains, les démocrates inscrivent catégoriquement leur soutien à l'avortement. "Nous croyons sans équivoque, comme la majorité des Américains, que chaque femme devrait avoir accès à des services de santé sexuelle et reproductive de qualité, y compris l'avortement sûr et légal, peu importe où elle vit, combien elle gagne ou comment son assurance la couvre." Le parti démocrate salue le feu vert historique donné au mariage gay par la Cour suprême des Etats-Unis en juin 2015, et appelle à "poursuivre le travail" contre la discrimination. 

- Contre le racisme -
Après plusieurs années marquées aux Etats-Unis par les protestations contre les violences policières envers les Noirs, les démocrates promettent de "lutter pour mettre fin au racisme institutionnel et systémique dans notre société", et reprennent le nom du mouvement "Black Lives Matter" pour "dire clairement que les vies des Noirs comptent et qu'il n'y a pas de place pour le racisme dans notre pays".

- Changement climatique -
"Alors que Donald Trump a qualifié le changement climatique de +leurre+, 2016 est en voie de battre encore des records de températures", taclent les démocrates. "Le changement climatique est une menace urgente et l'un des plus grands défis de notre époque".

- Dette étudiante -
Devant ses partisans à Philadelphie, Bernie Sanders a souligné que lui et son ancienne rivale s'étaient "retrouvés autour d'une proposition qui va révolutionner l'éducation supérieure en Amérique" et dont il avait fait son étendard face à ses jeunes supporteurs pendant la primaire.

- Contrôle des armes -
"Avec 33.000 Américains tués chaque année" par arme à feu, "les démocrates estiment qu'il est temps d'adopter des mesures sensées pour lutter contre la violence par arme", en renforçant notamment les contrôles et en légiférant afin de limiter les ventes d'"armes de guerre", comme les fusils d'assaut.

- Antiterrorisme -
"Les démocrates continueront à mener une large coalition d'alliés et de partenaires pour détruire le bastion du groupe Etat islamique en Irak et en Syrie". "Tout en poursuivant la lutte contre le terrorisme, les démocrates rejettent les tactiques abjectes qui nous nuisent. Nous rejetons le dénigrement que fait Donald Trump des musulmans".

- Accord de libre-échange -
Bernie Sanders essuie un revers sur ce dossier, n'étant pas parvenu à faire condamner explicitement le traité de libre-échange des riverains du Pacifique (TPP), qu'il a dénoncé tout au long des primaires. Après l'avoir soutenu, Hillary Clinton dit aussi maintenant s'y opposer. Les démocrates se contentent eux d'assurer qu'ils s'opposeront à tout accord, "y compris le TPP", qui ne permettrait pas de "soutenir de bons emplois américains, d'augmenter les salaires et d'améliorer notre sécurité nationale".

Libé
Jeudi 28 Juillet 2016

Lu 497 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs