Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Incendie sur un ferry italien au large de la Grèce




Incendie sur un ferry italien au large de la Grèce
Une opération de sauvetage était en cours au large de la Grèce dimanche matin, malgré des vents violents, pour tenter d'évacuer les 478 passagers et membres d'équipage d'un ferry italien où un incendie s'est déclaré, ont indiqué les autorités grecques.
Parmi ces passagers figurent 268 Grecs, selon le ministère de la Mer. Selon les autorités portuaires grecques, l'équipage est constitué de 22 Italiens et 34 Grecs. Aucune victime n'était annoncée à 08h15 GMT, alors que les opérations de secours se déroulaient dans des conditions "particulièrement difficiles et compliquées", avec des vents d'une force de 10 sur l'échelle de Beaufort qui compte 12 degrés, des pluies torrentielles et de la grêle, toujours selon le ministère.
Le navire italien "Europa" avait à la même heure pris la direction des opérations de sauvetage, a ajouté le ministère grec.
Plusieurs navires ayant répondu à l'appel de détresse du "Norman Atlantic" l'entouraient, et vers 07h00 GMT, 55 personnes avaient pu être transférées vers un autre navire, "l'Esprit du Pirée", tandis que 150 étaient dans un canot de sauvetage.
L'incendie s'est apparemment déclaré dans le pont réservé aux voitures, qui contient 195 voitures. Mais la chaleur a vite atteint le navire tout entier.
"Nos chaussures commençaient à fondre, dans la cabine de réception", a raconté à la télévision grecque Mega l'un des passagers déjà transférés vers un autre navire.
Le "Norman Atlantic", qui bat pavillon italien, est opéré par la compagnie grecque Anek, qui n'était pas joignable dimanche matin. Il avait quitté le port grec de Patras à 05h30 (03h30 GMT) dimanche matin en direction du port italien d'Ancône, et a envoyé un signal de détresse alors qu'il se trouvait à 33 milles nautiques de la petite île grecque d'Othonoi, située à moins de 100 kilomètres des côtes italiennes.
La marine italienne a par ailleurs annoncé vers 07h00 GMT sur son compte Twitter qu'un hélicoptère avait quitté sa base de Grottaglie (sud est de l'Italie) et un quart d'heure plus tard que deux autres hélicoptères se tenaient prêts à décoller de Catane en Sicile.

AFP
Lundi 29 Décembre 2014

Lu 146 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs