Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Inauguration de la première école communautaire de la région de Marrakech

Coût global 7,9 millions dirhams




Inauguration de la première école communautaire de la région de Marrakech
La province d’Al-Haouz s’est dotée, récemment, de la toute première école communautaire de la région de Marrakech, un établissement scolaire d’un concept nouveau visant à assurer un enseignement de qualité aux enfants des zones rurales et à lutter contre l‘abandon scolaire. Le projet, qui a nécessité un coût global de 7,9 millions de dirhams et s’étend sur une superficie de 2.300 m2, a été inauguré par le gouverneur de la province d’Al-Haouz, M. Younès El Bathaoui et des responsables du secteur de l’enseignement de la région. Dans une ambiance festive, où les habitants des douars de la commune Iguerfarouan (cercle Ait Ourir, province Al-Haouz) ont été nombreux à venir saluer cette initiative qui permettra d’améliorer les conditions de scolarité de leurs enfants, le concept de l’école communautaire a été présenté par le délégué provincial de l’éducation nationale, M. Mohamed Saad El-Arabi. La toute première école communautaire de la région représente un modèle novateur pour encourager la scolarité en milieu rural et offrir des moyens efficaces pour lutter contre l’abandon de la scolarité, un des soucis majeurs dans les régions rurales éloignées, a affirmé M. Saad El-Arabi. Avec l’offre d’hébergement (internat), la cantine, une meilleure desserte par la route et une gestion participative de l’établissement, le concept de l’école communautaire s’attaque directement aux principales causes de l’abandon scolaire, a-t-il expliqué. Et d’ajouter que l’école communautaire permet aussi d’agir au niveau de la qualité de l’enseignement en permettant de rassembler les élèves des annexes dans une seule classe par niveau et éviter le problème des classes à différents niveaux peu propices à l’acte pédagogique.
De plus, l’école communautaire permet une gestion participative où l’ensemble des intervenants (ministère, société civile, espace associatif et divers partenaires en mesure d’apporter un soutien moral et matériel) sont directement impliqués dans la gestion de l’établissement pour atteindre une synergie d’efforts visant à apporter aux élèves des régions éloignées un enseignement de qualité. “Il n’y a pas meilleurs résultats que ceux obtenus par l’implication des habitants et des parties concernées dans une gestion visant à atteindre des objectifs précis”, a-t-il dit.
 La première école communautaire de la région de Marrakech-Tensift-Al-Haouz accueille pour la nouvelle année scolaire 239 élèves (5ème et 6ème) dont 160 pensionnaires de l’internat. L’école, conçue dans un style architectural adapté au rude climat de cette localité située au pied de l’Atlas, est dotée de sept salles de classe, un internat de 160 lits, cinq logements de fonction, une salle multimédia, un petit dispensaire et une cantine, le tout doté d’équipement flambant neuf.

MAP
Lundi 16 Septembre 2013

Lu 265 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs