Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Inauguration de l’Institut Confucius à Rabat




Jeudi 3 décembre courant, Hafid Boutaleb, président de l’Université Mohammed V-Agdal et Zhou Lie,  président de l’Université de Pékin ont tenu une conférence de presse au siège administratif de l’Université Agdal à Rabat. Lors de cette rencontre avec les médias, Boutaleb a annoncé l’ouverture officielle de l’Institut Confucius. Ce dernier a été réalisé dans le cadre de la signature du protocole d’accord du 26 mars 2008 entre l’ambassadeur de Chine au Maroc Gong Yuanxig et le président de l’Université d’Agdal.
Selon Zhou Lie, l’objectif de l’inauguration de cet Institut est d’encourager l’apprentissage du chinois au Maroc, notamment dans les milieux estudiantins. Il a précisé que cet Institut devrait participer à la promotion de l’échange culturel entre le monde arabe en général et la Chine qui s’ouvre davantage sur les autres cultures et civilisations. Il a ajouté que l’apprentissage de la langue chinoise par d’autres peuples favorisera cet échange. Pour autant, il a signalé que plus de 24 universités chinoises enseignent la langue arabe.
Le président de l’Université de Pékin a indiqué par ailleurs que l’enveloppe consacrée à la création de cet Institut est de 350 000 dollars comme prime de lancement. Il a ajouté que deux professeurs de langue chinoise seront disponibles. De plus, « un grand nombre de livres seront mis à la disposition de la bibliothèque de l’Institut avec des stages de formation en Chine offerts prochainement aux étudiants», a-t-il affirmé.
Pour sa part, Hafid Boutaleb a déclaré que le 21ème siècle est un siècle asiatique par excellence, pour ne pas dire chinois. Ainsi, « le Maroc, en particulier l’Université Mohammed V, est-il conscient de la nécessité de l’ouverture sur l’Asie, notamment la Chine qui a déjà une position majeure dans l’économie et la politique internationale », a-t-il souligné. Il a précisé que les cours de langue chinoise sont ouverts à tous les Marocains et non pas uniquement aux étudiants. De plus, précise-t-il, « l’Université ne veut pas s’accaparer ce partenariat ; bien au contraire, elle tend à l’élargir à toutes les Universités marocaines». Il a en outre signalé que la formation sera gratuite et une attestation sera délivrée aux bénéficiaires. Il est à rappeler que l’Institut Confucius implanté dans plusieurs pays vise à faire connaître la langue et la culture chinoises et à renforcer les échanges culturels et éducatifs. Signalons également que l’Université Mohammed V enseigne aujourd’hui 15 langues vivantes, ce qui permet à des centaines d’étudiants de s’ouvrir sur d’autres civilisations et cultures.

Montassir SAKHI
Samedi 5 Décembre 2009

Lu 1580 fois

Nouveau commentaire :

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Invité | Expresso | En toute Libé | L'info | Spécial Eté









Publicité

Pour vos Publicités sur le site
contactez admin@libe.ma