Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

In Memoriam : Elvis Presley, le mors au dent




Que reste-t-il à dire encore d’Elvis Presley, 35 ans après sa mort ? Etonnamment, le public  ne se lasse pas d’Elvis, au contraire. Si le dollar peut servir d’étalon de popularité, la nostalgie rapporte aujourd’hui officiellement à son héritière quinze millions de dollars par an, au bas mot.
De son vivant, Elvis n’atteignait pas la moitié dans ses années record!
Ce n’est pas la seule source d’étonnement. On croyait que tout était dit, et qu’il restait seulement aux journalistes à écrire sur le thème «Elvis est vivant»,  «la fille cachée d’Elvis», etc.
Aujourd’hui, pourtant, commencent  à poindre quelques témoignages sincères.
 Pas de grandes révélations, certes. Mais justement, de ces petits détails qui permettent enfin de deviner, derrière le masque de l’idole, la vie et les réels sentiments d’Elvis, ni dieu, ni diable, humain tout simplement.
L’angoisse de la pauvreté
Un nouveau livre de Larry Geller !... Il faut préciser que Larry Geller en est à son troisième ouvrage sur Elvis dont il fut le coiffeur et qu’il parvint à passionner pour la parapsychologie et les sciences occultes. Son  influence semblait suffisamment forte  pour que le colonel Parker, le tout puissant manager  d’Elvis , fasse de lui son ennemi personnel ! Crédible, Larry Geller ? En tout cas, depuis ses premiers livres, sans doute un peu trop marqués par sa tendance à voir partout des phénomènes  paranormaux, il semble avoir retrouvé les pieds sur terre et, dans «Il I can dream : Elvis own story», rapporte principalement  le genre de préoccupation typique dont Elvis comme n’importe quel client, peut parler avec son coiffeur : le «look»…
Ainsi, chez la femme, la partie du corps qui attirait particulièrement  son attention était … le pied!. En ce qui le concernait, Elvis effectuait de nombreuses visites chez le dentiste, en témoigne sa denture éclatante. Après sa rencontre historique avec les quatre Beatles, chez lui en août 1965, il confia même à Geller : «Il y a une chose que je ne comprends pas chez eux : leurs dents! Dans quel état elles sont? Ils ont pourtant assez d’argent pour les faire arranger … ».
De quoi mordre à belles dents dans ce nouveau témoignage.

Par Abdessalam Khatib
Vendredi 15 Juin 2012

Lu 551 fois


1.Posté par Clintreno le 17/06/2012 12:12
C'est le plus grand de tous! Il n'y en aura plus comme lui! Il y a ELVIS et les autres...

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs