Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Imilchil fête les musiques des cimes et le Moussem des fiançailles : Ambiance en hautes montagnes




Imilchil fête les musiques des cimes et le Moussem des fiançailles : Ambiance en hautes montagnes
C’est le rendez-vous musical et très festif du moment. Imilchil est en fête et le fait savoir à travers une programmation qui met en lumière la diversité et la richesse de son patrimoine culturel. En effet, la province d’Errachidia célèbre deux événements très prisés du public marocain et étranger, mariant dans une ambiance conviviale des rythmes authentiques et coutumes séculaires et ancestrales.
Il s’agit des musiques des cimes et du moussem des fiançailles, deux grandes traditions magnifiées dans le cadre du Festival des Musiques des Cimes dont on célèbre cette année la sixième édition. Une nouvelle occasion pour le Centre Tarik Ibn Zyad, promoteur de cette manifestation, de mettre en lumière un patrimoine musical qui fait aujourd’hui la fierté des populations des hautes montagnes mais aussi l’honneur d’un Maroc moderne porté sur le monde et resté attaché à ses traditions séculaires. Et de donner à voir aux populations de la province et de la région ainsi qu’aux nombreux curieux un des aspects authentiques de l’art populaire marocain.
Concernant les prestations folkloriques traditionnelles inscrites au programme de cette édition, on retient la participation des célèbres ensembles Ait Hdidou, Boudar venant de Talsint et les chorégraphies de l’excellente danse d’abeille (Nahla) de Kelâat Mgouna.
Prévue en clôture du Festival, samedi soir, la musique amazighe moderne est à l’honneur à travers les prestations des artistes et groupes Hammou Aagouran de l’Atlas, Angmar de Tinghir (chanteur), Moha Mallal d’Ouarzazate (artiste et compositeur). Est également de la fête, le jeune Hamid Khammou de Goulmima.
Organisée en partenariat avec la province d’Errachidia, cette manifestation constitue un « véritable carrefour des cultures, du patrimoine, des traditions ancestrales et des rites des montagnes de différentes régions du monde ». Son organisation vise à proposer des activités culturelles et artistiques liées aux traditions ancestrales de la région à même de contribuer à la promotion et à la sauvegarde du patrimoine culturel oral du Maroc.
Présenté comme un espace de rencontre et d’échanges artistiques et culturels, le Festival des musiques des cimes baisse le rideau demain, samedi 26. 

ALAIN BOUITHY
Vendredi 25 Septembre 2009

Lu 814 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs