Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ils ont dit




Ils ont dit
Paul Put (sélectionneur du Burkina Faso): “Je suis très fier, très content. Peut-être qu’on a montré trop de respect pendant les 45 premières minutes, mais en deuxième mi-temps, on a tout donné. Je dois féliciter mes joueurs. On a eu quelques petites occasions, et un peu de malchance, mais il faut être grand quand tu gagnes, et petit quand tu perds. Félicitations au Nigeria et à mes joueurs, je suis très fier, très content de mes joueurs. La fatigue a joué, bien sûr, parce qu’on a joué deux prolongations, mais ils ont montré une bonne mentalité, joué avec beaucoup de volonté, ils étaient peut-être un peu moins frais, mais c’est le foot, il faut l’accepter.
Joseph Yobo (défenseur central et capitaine du Nigeria): “Je suis heureux. Dans ma carrière internationale de football, c’est un rêve qui devient réalité. C’est ma 6e CAN, et j’avais déjà dit que ce serait ma dernière, pas parce que je ne peux plus en jouer, mais parce qu’il est temps de laisser ma place. Je remercie Dieu de m’avoir donné cette victoire pour ma dernière CAN”.
Moumouni Dagano (attaquant du Burkina Faso): “Ce n’est que du bonheur. Il y a trois-quatre semaines, personne ne croyait qu’on puisse se retrouver en finale. Notre objectif était surtout de remporter un match et de passer le premier tour. Se retrouver en finale, ce n’est que du bonus. On va savourer ça. Cette finale, pour moi, on l’a emportée mais félicitations au Nigeria. On va nous accueillir au pays comme des héros”.
Jonathan Pitroipa (attaquant du Burkina Faso): “Il y a beaucoup de regrets mais le fait d’arriver en finale est déjà le signe d’un bon parcours. On a travaillé tous ensemble. Je félicite tous mes coéquipiers. On a montré un bel état d’esprit, c’est pour ça qu’on a fait un beau parcours. On est déçu mais on ne va pas se prendre la tête. On est content d’être arrivé là mais on peut encore faire mieux. Maintenant, on sera attendu et ce ne sera pas facile pour nous. Mais c’est intéressant de voir qu’on va être considéré comme une bonne équipe. On a progressé”.
Charles Kaboré (milieu et capitaine du Burkina Faso): “Il nous a manqué un peu de conviction dans le jeu. En première mi-temps, on était un peu crispés, on voulait défendre, attaquer, et on ne savait pas comment le Nigeria allait évoluer. On n’a pas de regrets, on a joué à fond. On peut faire mieux les années à venir. C’était inespéré pour nous d’arriver à ce stade. Il faut féliciter le Nigeria pour leur mentalité et leur jeu. On n’a pas de regret”.

AFP
Mardi 12 Février 2013

Lu 95 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs