Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ils ont dit




Ahmed Aguenaou, membre du bureau du conseil communal de Tassrirt

« J'ai le sentiment que cette association sera une meilleure approche pour fédérer les efforts de tous les acteurs en vue de mettre en place une vision adaptée au développement du secteur touristique de la région. Elle a tous les atouts d'être un réceptacle des attentes et un interlocuteur fiable qui puisse parler au nom de tous, pour négocier et faire aboutir sa mission de mise en œuvre des recommandations du plan d'action préconisé par l'étude réalisée visant le décollage du secteur ».

Kacem Roukny, bazariste

«C'est une première à Tafraout : une association touristique à laquelle ont adhéré tous les professionnels en mettant de côté leurs différends qui ont toujours constitué un empêchement à  toute entente. D'autre part, le projet du plan d'action découlant du diagnostic réalisé par l'étude, aura toutes les chances d'aboutir, car il émane de la base. Tous les acteurs y ont contribué dans le cadre d'une large concertation. Par contre, je veux attirer l'attention de tous sur des phénomènes nuisibles qu’entraînent les flux touristiques et qui commencent déjà à faire surface dans la région. Comme, par exemple la prostitution (pédophilie, homosexualité) pratiquées par certains touristes sur les jeunes habitants, pauvreté aidant; la pollution de la nature par des milliers de camping-caristes qui squattent de manière anarchique et illégale les terrains privés en y déversant sans vergogne leurs déchets …Côté professionnel, l'association doit faire en sorte qu'un terme soit mis à cette gangrène du harcèlement des touristes, en plus de cet autre problème qui prive les commerçants des visites des touristes de passage dans la ville dans le cadre des voyages organisés, puisque les guides accompagnateurs leur font visiter deux magasins seulement connus dans la ville, avant de les embarquer vers d'autres destinations.
Sans oublier les autorisations de maisons d'hôtes et auberges octroyées à tout-venant sans souci professionnel, ni réglementation».

Moulay Moustafa Noukraoui,  acteur associatif

«L'association des éléments du tissu associatif local à la participation et à la prise de décision au sein de l'ADTPT est le gage d'une volonté d'adopter une approche participative dans le développement du secteur du tourisme à Tafraout. Les ADL (Associations de développement local) s'activant dans le tourisme, ont leur mot au sujet des questions d'ordre éthique. Notre souhait est  l'élaboration d'une charte du pays Tafraout qui sera signée par tous les intervenants. Elle sera garante d'un tourisme équitable et respectueux de l'environnement ; bref, un tourisme à dimension durable. Je cite à ce propos la question de l'eau, le respect des usages locaux traditionnels, l'éradication des nuisances des racoleurs qui empoisonnent la vie des touristes et opérateurs par la mise en place d'une brigade touristique à l'instar des autres villes touristiques ». 

PROPOS RECUEILLIS PAR I.OUCHAGOUR
Samedi 29 Mai 2010

Lu 415 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs