Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ils estiment irrecevable la décision du ministre : Quatre syndicats de la Santé optent pour la grève




Ils estiment irrecevable la décision du ministre : Quatre syndicats de la Santé optent pour la grève
Une décision qui représente un danger certain pour la santé du citoyen. La décision est celle du ministre de la Santé publique, Houcine El Ouardi. L’assertion est celle de 4 centrales syndicales : la FDT, la CDT, l’UGTM et l’UNTM en l’occurrence.
Rappelons que le ministre de la Santé, Houcine El Ouardi, a fait adopter jeudi dernier en Conseil de gouvernement le décret portant le n 2-12-380 modifiant et complétant le décret du 13 avril 2007 formant statut particulier du corps des infirmiers du ministère de la Santé permettant aux lauréats des établissements de formation professionnelle agréés d’accéder aux concours organisés pour le recrutement au sein du secteur public.
La réaction des syndicats du secteur de la santé ne s’est pas fait attendre. Ils n’y vont pas par quatre chemins. Une première  grève nationale  a d’ores et déjà été décidée pour le jeudi 13 septembre et une seconde sera observée mercredi et jeudi 19 et 20 du mois courant accompagnée d’un sit-in de protestation, à partir de 10h, devant le siège du ministère de la Santé.
Dans le communiqué commun qu’ils ont rendu public en ce début de semaine, les 4 syndicats expriment leur surprise quant à l’adoption par le gouvernement de ce décret donnant la preuve qu’il ne prend pas en considération les principes fondateurs du dialogue social et de partenariat  comme cela a été convenu avec ses prédécesseurs.
Avec cette décision prise sans concertation aucune avec les syndicats les plus représentatifs dans le secteur, le gouvernement  démontre de manière claire qu’il use d’un double langage, car il applique des décisions qui ne se conforment nullement aux promesses données lors des différentes réunions avec les syndicats, peut-on lire dans ledit communiqué.
Les syndicats du secteur appellent à l’abrogation de ce décret qui  ouvre, à la fois,  la voie aux lobbies en mal d’enrichissement rapide et les portes des hôpitaux et des CHU à de pseudo-infirmiers au même titre que leur alter ego des centres de formation du ministère de la Santé publique.
Tout en rendant responsable  le gouvernement des conséquences de cette décision irréfléchie, les 4 syndicats recommandent l’élaboration d’une loi réglementant la profession d’infirmerie et la création une instance nationale des infirmiers.

LARBI BOUHAMIDA
Mardi 11 Septembre 2012

Lu 808 fois


1.Posté par maritou le 11/09/2012 15:54
A rabat il existe 2 orgnismes d'allocations de pension de retraites:
La CMR /caisse marocaine de retraite qui applique la loi de l'abscence :un affilié perd ses droits et tous ses droits s'il arrete de cotiser, pour une raison quelconque, pendant 10 ans,
Le RCAR/ régime collectif d'allocations de retraites :un affilié ne perd rien de ses droits (pension ou pécule) meme s'il ne cotise plus et à l'age de retraite il est béneficiaire d'une pension ou du pécule
un agent d'administration publique s'est vu dans le cas cité de la CMR qui lui raffle ses droits pour 8 ANS dans l'administration :
alors que font les syndicats devant deux lois differentes pour 2 organismes publics de retraite et pour la meme situation

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs