Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Il y aura des banques participatives mais pas islamiques au Maroc

Bank Al-Maghrib soulage le secteur bancaire en baissant le taux de réserve obligatoire




Il y aura des banques participatives mais pas islamiques au Maroc
Il n’y aura pas de banques sous l’appellation «islamiques». Annoncée comme l’une des mesures phare, visant à pallier le déficit de liquidités par le gouvernement Benkirane, la loi autorisant les banques dites «islamiques», ne porte aucune  connotation islamique. Les entités qui devraient voir le jour seront désormais appelées banques participatives.
 «Le terme participatif s’imposera», a précisé le gouverneur de Bank Al-Maghrib, Abdellatif Jouahri, mardi à Rabat, à l’issue de la réunion trimestrielle du Conseil de Bank Al-Maghrib.
«Les produits ne prennent pas la terminologie islamique ou «pas islamique» il y a la «Mourabaha», « l’Ijara», la «Moucharaka» et la «Moudaraba», a-t-il expliqué tout en soulignant  que «la labellisation de ces produits sera faite par le Conseil supérieur des oulémas».
«Nous avons choisi le terme participatif au niveau de la loi,  et on n’a pas choisi le terme islamique au niveau de la loi. Donc ce terme s’imposera à tout le monde », a-t-il insisté, tout en n’écartant pas un coup de théâtre de la part du gouvernement.
«Maintenant la loi est soumise à l’examen du Parlement ; s’il la modifie, on verra ce qu’il aura à modifier», a-t-il précisé. Et d’ajouter : «nous ne sommes pas les seuls à avoir opté pour cette appellation,  il y a des pays qui désignent ces banques par le terme «participatives».
 Il a dans, ce sens, rappelé qu’ «on les appelait en premier lieu les banques alternatives et que là on choisit de les qualifier de participatives mais cela n’empêche pas que les produits eux-mêmes vont être labélisés conformes à la charia par le Conseil supérieur des oulémas ». Par ailleurs, l’une des conclusions importantes dudit conseil, était de réduire la réserve obligatoire à 2%, soit une réduction de 2 points de pourcentage, eu égard à «la persistance des besoins de liquidités sur le marché monétaire». 
Jouahri a réitéré l’engagement de la Banque centrale de venir à la rescousse des banques chaque fois que c’est nécessaire. Et ce afin de maintenir le financement de l’activité économique réelle. Sur un autre registre, M. Jouahri a précisé que la croissance du crédit devrait se situer autour de 4% au terme de l’année 2014, sur la base des données disponibles aussi bien au niveau de l’offre que de la demande. Concernant les taux débiteurs, bien que le taux interbancaire se soit stabilisé autour du taux directeur, ils se sont légèrement appréciés au quatrième trimestre 2013, tirés par ceux assortissant les crédits à la trésorerie.  Les données du mois de février montrent le ralentissement du rythme d’accroissement des agrégats de la monnaie et le maintien de l’écart monétaire à un niveau négatif, indiquant une absence de pressions inflationnistes d’origine monétaire à moyen terme.
En effet, le taux d’inflation devrait se situer en moyenne à 1,8% en 2014, compte tenu des décisions prises par le gouvernement en lien avec l’indexation des prix de certains produits pétroliers.
L’inflation devrait s’établir à 2,3% au terme du deuxième trimestre 2015, avec une moyenne de 2% sur l’ensemble de l’horizon de prévision.
Dans ce contexte caractérisé par une balance des risques globalement équilibrée et une prévision centrale de l’inflation en ligne avec l’objectif de stabilité des prix à moyen terme, le Conseil a décidé comme à l’accoutumée de maintenir inchangé le taux directeur à 3%.
 

Mohamed Taleb
Vendredi 28 Mars 2014

Lu 985 fois


1.Posté par karim le 28/03/2014 17:07
Le maroc monte en force ,ses banques sont le moteur de l economie marocaine,il faut continué sur cette tendance ,malgré la crise international ,le maroc a ses competences et sa solide population derriere les grands projets du roi.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs