Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Il a plu des météorites sur Tissint Mars attacks !




Si Dame nature s’est fait avare en pluviométrie, elle a daigné nous gratifier d’un cadeau d’une valeur inestimable. Ce n’est pas une première car d’autres météorites, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, ont déjà atterri au Maroc. Une chute qui provoque l’heur de plus d’un. En premier lieu, des habitants de la région voire des nomades qui sont devenus des spécialistes et profitent de cette aubaine  pour se remplir plein les poches. L’engouement des collectionneurs, fort intéressés du reste, fait développer leur commerce. Pour leur part, les scientifiques s’arrachent les morceaux de ces météorites pour les décortiquer dans leurs laboratoires.
Le dernier objet céleste est tombé au Maroc en juillet dernier. Des experts aussi bien nationaux qu’internationaux s’y sont intéressés et ont apporté des éléments de réponse. Le professeur Hasna Chennaoui Aoujehane, experte  marocaine des météorites  qui  a dirigé les investigations sur le terrain, a confirmé l’origine martienne de la météorite. C’est ce qu’a conclu également un groupe de huit experts de la Meteoritical Society, instance scientifique internationale qui a analysé pendant plus d’un mois les fragments de cet objet. «Cette découverte est d'une énorme importance en raison de la qualité de la météorite », qui n'a pas été contaminée par un long séjour sur notre planète avant d'être découverte, a expliqué à l'AFP Carl Agee, directeur de l'Institute of Meteoritics à l'Université du Nouveau Mexique (Sud-Ouest des Etats-Unis). Et d’ajouter : « La rareté de cette roche martienne, baptisée Tissint, réside dans le fait qu'elle est la cinquième dans les annales dont la chute a été observée par des témoins ». L'institut vient d'en acquérir un morceau de 108 grammes. Les 4 précédentes chutes observées de météorites martiennes concernent celles de Chassigny (France, 3 octobre 1815), Shergotty (Inde, 25 août 1865), Nakhla (Egypte, 28 juin 1911) et Zagami (Nigéria, 3 octobre 1962).
Les morceaux de la météorite tombée à Tissint, dont le poids varie d'un à 987 grammes, ont été retrouvés éparpillés, fin 2011, par des nomades qui les ont vendus à des courtiers. Ces derniers les ont revendus à des collectionneurs privés et des musées du monde entier à des prix variant de 500 à 1.000 dollars le gramme, selon Carl Agee. La valeur de cette météorite est ainsi de 10 à 20 fois supérieure à celle de l'or, dont le gramme s'échange à environ 56 dollars.

M.N
Vendredi 20 Janvier 2012

Lu 866 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs